•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amin Maalouf à l'Académie française

Chargement de l’image

L'écrivain Amin Maalouf

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'écrivain Amin Maalouf a été élu jeudi à l'Académie française. Il succède à l'anthropologue Claude Lévi-Strauss, décédé en octobre 2009.

Amin Maalouf, Prix Goncourt 1993 pour Le Rocher de Tanios, a été élu au premier tour de scrutin, par 17 voix sur 24. C'était la troisième fois que l'écrivain était candidat à l'Académie française.

L'écrivain libanais est né le 25 février 1949 à Beyrouth, dans une famille chrétienne. D'abord journaliste au principal quotidien de Beyrouth, An-Nahar, il est contraint par la guerre civile qui ravage son pays à s'exiler en France en 1976.

Amin Maalouf publie un livre pour la première fois en 1983, un ouvrage historique. Son roman Léon l'Africain le fait toutefois connaître au grand public en 1986.

Amin Maalouf s'est intéressé en particulier au thème du rapprochement des civilisations. L'exil et l'identité occupent entre autres une large place dans ses essais, parmi lesquels on trouve Les identités meurtrières, publié en 1989, et Le dérèglement du monde, paru en 2009.

Accumulant les hommages, l'écrivain a gagné en 2010 le prix Prince des Asturies, le plus prestigieux prix espagnol, qui récompense des travaux d'envergure internationale dans huit catégories.

En plus de s'adonner à la littérature, Amin Maalouf a écrit quatre livrets d'opéra, en collaboration avec la compositrice finlandaise Kaija Saariaho. Le dernier, Émilie, a été créé en 2010 à l'Opéra de Lyon.

De nouveaux membres devraient s'ajouter à l'Académie française au cours des prochains mois, afin de remplacer l'helléniste Jacqueline de Romilly, décédée le 19 décembre 2010, à l'âge de 97 ans, ainsi que l'écrivain Jean Dutourd, mort le 18 janvier 2011, à 91 ans.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !