•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La coopération, selon la fourmi

Pachycondyla chinensis
Deux Pachycondyla chinensis Photo: Benoit Guénard

Les fourmis ouvrières de l'espèce Pachycondyla chinensis ont une stratégie bien particulière lorsqu'elles trouvent une collation trop encombrante, ont découvert des chercheurs de la North Carolina State University, aux États-Unis.

En effet, lorsqu'une d'entre elles met les pattes sur un morceau de nourriture trop lourd pour qu'elle puisse le manipuler seule, elle retourne à la colonie, agrippe une congénère avec sa mâchoire, puis la ramène près de son pactole (une coquerelle, par exemple). Ensuite, les deux travailleuses le démantèlent puis le rapportent au nid.

Le biologiste Benoit Guénard* et ses collègues s'intéressent particulièrement à cette espèce de fourmis originaire d'Asie parce qu'elle se trouve sur la liste américaine des espèces envahissantes depuis les années 1930.

J'observais le comportement alimentaire et la relation qu'elles entretiennent (Pachycondyla chinensis) avec d'autres fourmis lorsque j'ai été témoin de quelque chose de très particulier.

Benoit Guénard

La fourmi qui est transportée au butin reste complètement passive lors de l'opération, et les chercheurs n'expliquent pas encore comment elle s'oriente après son arrivée.

C'est la première fois qu'un tel comportement est observé chez les fourmis. Aucune autre espèce ne recrute des ouvrières de cette façon.

Le détail de ces travaux est publié dans la revue Naturwissenschaften.

*Benoit Guénard a fait sa maîtrise en biologie à l'Université du Québec à Montréal.

Le saviez-vous?

Il existe plus de 20 000 espèces de fourmis à l'échelle planétaire.

Avec les informations de BBC

Science