•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

McIlroy et les autres

Rory McIlroy

Rory McIlroy

Photo : La Presse canadienne / AP/Matt Slocum

Radio-Canada

Rory McIlroy est encore seul sur sa planète à l'Omnium des États-Unis. L'Irlandais du Nord a poursuivi sa domination écrasante sur les allées de Bethesda, au Maryland, samedi.

Une autre journée, un autre record. La veille, il avait écrit une page d'histoire du tournoi en terminant son deuxième parcours à -11.

Samedi, l'histoire attendait encore McIlroy. La jeune sensation a bouclé son troisième parcours à -14, un autre record du tournoi.

Ses oiselets aux 5e, 9e, 11e et 14e fanions ont été ses meilleurs moments de la séance. Il n'y a qu'un seul faux pas sur sa carte de 68 : un boguey au 10e, qui ne lui a jamais fait perdre ses repères.

McIlroy a entrepris sa journée avec une avance de cinq coups sur le Sud-Coréen Y.E. Yang. Et il l'a conclu avec une priorité de huit coups sur ce même Yang.

Derrière, la concurrence n'a donc pu maintenir la cadence. Yang (-6) se sera au moins maintenu en 2e place. L'Anglais Lee Westwood, l'Australien Jason Day et l'Américain Robert Garrigus se partagent quant à eux le 3e rang, ex aequo à -4.

« Quand tu commences un parcours 12 coups derrière quelqu'un, tu peux jouer du mieux que tu peux, mais au bout du compte tout dépendra de la performance du meneur, a philosophé Westwood. Ça ne sert à rien de regarder ce que Rory fait. Mais j'ai déjà eu de bonnes avances par le passé. Ce n'est pas facile. Nous verrons ce qui se produira. »

Adam Hadwin et Wes Heffernan, les deux seuls Canadiens qualifiés pour les parcours du week-end, sont en queue de peloton. Hadwin est en 53e place à +6, tandis qu'Hefferman ferme la marche à +12, ex aequo en 70e et dernière place avec l'Américain Brad Benjamin.

Vers un premier titre majeur?

McIlroy, 22 ans, attend toujours sa première victoire dans un tournoi majeur. Il pensait bien la tenir au Tournoi des maîtres, en avril, où il portait le chapeau de meneur après 63 trous. Il avait toutefois tout gâché à ses neuf derniers trous, pour obtenir une décevante 15e place.

« En général, je suis très heureux de la façon dont j'ai joué aujourd'hui, a dit McIlroy. Je dois maintenant répéter ce genre de performance pendant 18 trous supplémentaires. Je tente toujours de remporter mon premier tournoi majeur. C'est tout ce que je peux dire. Je suis en bonne position pour le faire demain et nous verrons ce qui se produira. »

McIlroy respirera plus légèrement qu'à Augusta. L'avance qu'il a sur Yang est deux fois plus grande que celle qu'il avait au Tournoi des maîtres avant de s'effondrer.

« De par mon expérience à Augusta, je sais désormais comment approcher la journée du dimanche, assure McIlroy. Au Tournoi des maîtres, aborder le dernier tour en meneur, c'était nouveau pour moi, je ne savais s'il fallait jouer sur la défensive ou être agressif. Là, j'ai l'esprit clair sur ce que je dois faire et il faut que je m'y tienne. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Golf

Sports