•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les usagers du métro se sentent en sécurité

Les policiers patrouillent depuis quatre ans dans le métro de Montréal.

Les policiers patrouillent depuis quatre ans dans le métro de Montréal.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le sentiment de sécurité des usagers du métro de Montréal a atteint un sommet inégalé, révèle un sondage de la Société de transport de Montréal (STM) réalisé auprès de la clientèle.

Les chiffres démontrent une amélioration depuis que le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a commencé à effectuer des patrouilles dans les stations du métro montréalais, il y a quatre ans. De 89 % en 2007, le sentiment de sécurité est passé à 94 % cette année, indique Dominique Lemay, de la STM.

Répartis en quatre groupes, 133 policiers assurent une présence policière.

Selon le SPVM, la criminalité dans le métro a en outre chuté de 17,6 % par rapport à l'an dernier. La Société de transport de Montréal évalue à deux le nombre de crimes contre la personne commis dans le métro à chaque million de déplacements.

Il y a très peu de crimes violents commis dans le métro, souligne le commandant Larivière. Celui-ci souligne qu'aucun homicide n'a été commis en quatre ans et qu'une seule tentative de meurtre s'est produite au cours de la même période.

Le principal problème de sécurité qui persiste reste le vol à la tire d'appareils électroniques, comme le iPhone. Au total, 92 voleurs ont été arrêtés dans le métro depuis le début de l'année.

L'achalandage dans le réseau souterrain atteint de 850 000 à 900 000 déplacements par jour, de septembre à avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !