•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Levée de soleil sur la forêt boréale à Attawapiskat

Photo : Radio-Canada/Claude G. Gagnon

Radio-Canada

Greenpeace accorde un F à Dalton McGuinty en matière de gestion forestière.

Un nouveau rapport de l'organisme indique que le gouvernement libéral n'a pas su protéger le caribou de la forêt boréale, tout en laissant tomber les communautés du Nord.

Selon Greenpeace, les politiques actuelles permettent de réaliser d'importantes coupes à blanc qui menacent la survie d'espèces en voie de disparition. L'organisme ajoute que cela n'a aucunement contribué à résoudre la crise forestière, ni à prendre avantage de la nouvelle économie verte pour des produits du bois.

Selon Catherine Grant, une révision de vérifications forestières indépendantes révèle que le gouvernement n'exerce pas une surveillance suffisante sur l'industrie forestière. Selon elle, cela menace la subsistance à venir des Nord-Ontariens.

Le rapport recommande notamment d'interdire l'exploitation forestière dans les régions d'Ogoki-Kenogami et la forêt de Trout Lake-Caribou.

Greenpeace souhaite aussi que la province collabore davantage avec les Autochtones. Il demande l'imposition d'un moratoire sur tout nouveau projet de biomasse pour permettre des études plus poussées sur les retombées économiques et écologiques.

Écologie

Environnement