•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet de l'îlot Irving : les citoyens de Saint-Jean-Baptiste partagés

L'immeuble prendrait la place d'un stationnement
L'immeuble prendrait la place d'un stationnement
Radio-Canada

Le quartier Saint-Jean-Baptiste semble divisé sur l'avenir d'un des derniers terrains vacants, où un promoteur veut construire un immeuble à logements de neuf étages.

L'îlot Irving, un stationnement voisin de la caserne de pompiers de la rue Saint-Jean, est à l'abandon et un promoteur, GM Développement, souhaite y construire des commerces, des copropriétés et des logements sociaux.

Lors d'une rencontre au conseil de quartier, mercredi soir, les défenseurs du patrimoine du quartier ont dénoncé le compromis obtenu par ceux qui militent pour le logement social.

Afin d'inclure des logements sociaux dans le projet, le promoteur construirait un immeuble atteignant neuf étages au lieu de six. Une dérogation au règlement de zonage est nécessaire pour l'ajout de trois étages au projet.

Quartier Saint-Jean-Baptiste à QuébecLa nouvelle construction serait située à l'entrée du quartier Saint-Jean-Baptiste à Québec

La dérogation permettrait d'inclure dans le projet 20 logements sociaux dans un immeuble qui compterait de 94 logements.

Certains citoyens s'opposent à l'érection d'un immeuble de cette hauteur dans le quartier. « Pourquoi vouloir mettre un immeuble de neuf étages dans ce quartier? », demande un citoyen. « Les belles villes, les Paris de ce monde, présentent une architecture intégrée. Pas un ramassis de projets opportunistes », dit un autre.

D'autres citoyens sont plutôt favorables au projet. « Nous avons besoin d'un logement coopératif et moi, j'aime cette mixité », indique une citoyenne.

Le promoteur, Jean Campeau, fait valoir que le compromis obtenu pour le logement social est fragile. « Actuellement, le marché est là. Dans deux ans, il n'y a peut-être plus de marché. Moi, j'estime que c'est un très beau projet qui ne nuira pas, aucunement, à la pénétration visuelle, à l'exception de deux ou trois clients sur [la rue] Lockwell. », affirme-t-il.

De son côté, le conseil de quartier recommande à la Ville de réduire le nombre d'étages du futur immeuble tout en maintenant les logements sociaux.

La consultation publique doit se poursuivre le 27 juin au conseil d'arrondissement.

Québec

Société