•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ex-dopés visés

Alexandre Vinokourov

Alexandre Vinokourov

Photo : AFP / Pascal Pavani

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les équipes devront y penser deux fois avant d'embaucher un coureur suspendu deux ans ou plus pour dopage. L'Union cycliste internationale (UCI) veut durcir un règlement qui les vise particulièrement.

Mercredi, dans une réunion à Maastricht, le Conseil du cyclisme professionnel (CCP) a adopté une proposition pour empêcher tout coureur revenant à la compétition après une suspension « d'apporter sa contribution à l'établissement de la valeur sportive de son équipe lors de la procédure d'enregistrement ».

En d'autres termes, les résultats d'un coureur, suspendu au moins deux ans, ne seront pas comptabilisés pour déterminer le niveau de son équipe (1re ou 2e division) durant les deux premières années de son retour à la compétition.

Si elle est approuvée par le comité directeur de l'UCI, cette proposition entrera en vigueur dès cette année.

Par ailleurs, l'UCI a décidé d'imiter le soccer en mettant sur place l'équivalent d'un « mercato » pour les transferts des coureurs, à partir du mois d'août.

Ce marché aura lieu à des dates différentes dépendamment si les coureurs sont ou non en fin de contrat.

Pour les coureurs sous contrat, les transferts auront lieu du 1er au 15 août sur la base d'un accord tripartite (le coureur et ses employeurs présent et futur).

Les coureurs sans contrat à la fin de l'année pourront négocier du 1er août au 20 octobre, date à laquelle est établie l'évaluation sportive des coureurs et qui détermine le niveau des équipes selon les résultats des 15 meilleurs coureurs.

Par contre, les résultats des coureurs qui signeront des contrats entre le 21 octobre et le 31 décembre ne seront pas pris en compte pour établir le niveau d'une équipe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !