•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La gestion du CHSLD Saint-Lambert vivement critiquée

CHSLD
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le PDG de l'Agence de la Santé de la Montérégie annonce l'embauche d'une conseillère spéciale pour évaluer la situation au CHSLD Saint-Lambert sur le golf.

La gestion de ce CHSLD, construit en partenariat public privé, est très critiquée par des familles et des membres de la Coalition contre les PPP qui ont profité mardi soir d'une séance du conseil d'administration de l'Agence de la Santé pour se plaindre de la situation.

Ils ont notamment exprimé leurs inquiétudes relatives au fort roulement et aux absences répétées du personnel au CHSLD.

« Par exemple, le soir, il devrait y avoir trois préposés alors qu'il n'y en a que deux. Lorsqu'il y en a une qui est partie pour le souper, il n'en reste qu'une pour 26 résidants », a déploré Pierrette Martel dont la mère de 96 ans est hébergée dans cet établissement.

Une résidante de Longueuil, Hélène Dumais, a demandé pour sa part à l'Agence de jouer son rôle et d'intervenir avant que les quatre autres partenariats publics-privés qui sont à l'étude ne voient le jour.

On est en train en Montérégie de construire les centres d'hébergement pour l'avenir. Demandez-vous si vous aimeriez vous retrouver là?

Hélène Dumais

Embauche d'une conseillère spéciale

Le PDG de l'Agence de la Santé de la Montérégie, Yvan Gendron, a tenté de rassurer les gens en annonçant qu'une conseillère spéciale serait embauchée pour trois mois avec pour mandat de surveiller le CHSLD Saint-Lambert.

« Cette dame-là va d'abord s'assurer que la qualité des services est bien donnée et bien sûr, trouver des pistes de solution pour les endroits où il doit y avoir absolument des corrections et des ajustements.

La Coalition Montérégie sans PPP affirme que la nomination d'une conseillère spéciale pour superviser le CHSLD Saint-Lambert-sur-le-golf est un aveu d'échec pour le modèle de CHSLD en partenariat public privé.

Selon l'organisme, l'intervention de l'Agence est la preuve qu'un CHSLD en partenariat public privé ne peut répondre adéquatement aux besoins des personnes âgées vulnérables.

D'après un reportage de Caroline Jarry

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !