•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le budget vacances se rétrécit

Tourisme Îles-de-la-Madeleine

Îles-de-la-Madeleine

Photo : Tourisme Îles-de-la-Madeleine

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le prix élevé du litre d'essence aura vraisemblablement un impact sur la période estivale au Québec, alors que moins de vacanciers se reposeront et qu'une plus importante proportion ne prévoit aucun déplacement comportant une nuit à l'extérieur lors des vacances.

Selon un sondage CAA-Québec publié mardi, 55 % des répondants estiment que le prix élevé du litre d'essence à la pompe aura un impact négatif sur la planification de leurs vacances en 2011.

Ainsi, 57 % des personnes sondées iront moins loin en vacances, alors que 26 % réduiront les divertissements, 21 % séjourneront moins longtemps à l'extérieur et 21 % réduiront le nombre de repas pris dans les restaurants.

Le coup de sonde constate également que les destinations et les activités recherchées par les vacanciers demeureront sensiblement les mêmes que par le passé, puisque 50 % des répondants ont indiqué qu'ils avaient l'intention de demeurer au Québec.

La côte est des États-Unis représente toujours la destination de choix pour le soleil et la plage, avec 14 % de la faveur populaire, alors que les autres provinces canadiennes retiennent l'attention de 13 % des personnes sondées.

Selon l'enquête, 44 % des Québécois voyageront dans leur région, une proportion identique à l'an dernier, et plus d'un tiers d'entre eux envisagent des dépenses oscillant entre 500 et 999 $ pour leurs vacances, soit le même montant qu'en 2010.

Le sondage a été réalisé auprès de 907 membres du CAA-Québec au cours du mois de mai. La marge d'erreur n'était pas disponible.

La Presse Canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !