•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aquarius en orbite pour mesurer les changements climatiques

Représentation artistique du satellite Aquarius

Représentation artistique du satellite Aquarius

Radio-Canada

La NASA a lancé une fusée Delta 2 transportant le satellite Aquarius qui aura comme mission de mesurer les concentrations de sel à la surface des océans.

Le tir s'est déroulé à partir de la base militaire de Vandenberg, en Californie.

Les scientifiques espèrent que les données recueillies par le satellite de 400 millions $ permettront au cours des trois prochaines années de mieux prévoir les changements climatiques, comme les phénomènes El Nino et La Nina.

Aquarius étudiera tous les sept jours l'ensemble de la surface océanique depuis son orbite à 657 km de la surface terrestre. Il fournira aussi des estimations mensuelles du changement de salinité suivant le moment et l'endroit.

La NASA explique que le satellite possède différents instruments qui serviront à collecter des données environnementales. Ils permettront de mieux documenter les risques naturels, la qualité de l'air, et l'évolution des sols.

Le Canada, la France, l'Italie et l'Argentine participent à cette mission, notamment en fournissant de l'équipement.

Le saviez-vous?

Le satellite européen Smos, lancé en 2009, étudie déjà la salinité des océans, mais Aquarius permettra d'améliorer la connaissance des scientifiques en raison de la précision de ses relevés.

Avec les informations de La Presse canadienne, et Agence France-Presse

Science