•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

100 000 personnes ont fui Abyei, à la frontière du Nord et du Sud-Soudan

Abyei

Cette photo fournie par la mission de l'ONU au Soudan montre des hommes armés non identifiés devant des maisons et commerces qui brûlent à Abyei, le 28 mai 2011.

Photo : La Presse canadienne / UNMIS, Stuart Price

Radio-Canada

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a estimé mardi à environ 100 000 le nombre de personnes ayant fui les troubles autour de la ville d'Abyei, dans le Sud-Soudan.

Un porte-parole du HCR, Adrian Edwards, a précisé devant la presse à Genève que les employés humanitaires avaient reçu des informations sur des accusations de pillage et de harcèlement de civils par des hommes armés.

Selon une porte-parole de l'UNICEF, Marixie Mercado, environ 50 000 de ces déplacés sont des enfants.

Le Nord et le Sud-Soudan revendiquent Abyei, au coeur d'une région fertile, proche de plusieurs champs de pétrole.

Après une guerre civile qui a fait plus de 2 millions de morts en deux décennies, un accord de paix a été signé en 2005, laissant la possibilité au Sud-Soudan de faire sécession. Lors du référendum organisé en janvier dernier, une large majorité a voté en faveur de ce choix et le Sud-Soudan devrait accéder à l'indépendance dans moins de deux mois.

Associated Press

International