•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pablo Neruda a-t-il été assassiné?

Pablo Neruda en 1952
Pablo Neruda en 1952 Photo: AP Photo/Mario Torrisi

La justice chilienne a annoncé jeudi la réouverture d'une enquête sur la mort du célèbre écrivain Pablo Neruda, survenue le 23 septembre 1973, après que de nouveaux témoignages laissent croire à son assassinat.

La thèse officielle, en vigueur jusqu'ici, veut que le Prix Nobel de littérature 1971 soit décédé de l'aggravation d'un cancer de la prostate, moins de deux semaines après le coup d'État contre le président socialiste Salvador Allende, dont il était proche. D'autres sources indiquent qu'il serait décédé d'une crise cardiaque.

C'est l'ancien secrétaire personnel et chauffeur de Neruda qui, presque 40 ans plus tard, a révélé le mois dernier de nouveaux éléments afin de « faire connaître la vérité sur la mort de Neruda ».

Selon Manuel Araya, Pablo Neruda lui aurait téléphoné d'urgence depuis la clinique où il était soigné, lui disant qu'un médecin qu'il ne connaissait pas lui avait fait une injection dans l'abdomen pendant la nuit.

L'écrivain et son assistant devaient quitter le pays le lendemain pour se réfugier au Mexique.

À son arrivée à l'hôpital, la marque de l'injection était enflée et rouge, comme dans le cas d'une réaction allergique. Neruda était inquiet et tendu.

« Il était très malade, mais ce n'était pas à cause du cancer, il était empoisonné », affirme Manuel Araya.

Envoyé par le personnel médical au centre de la ville pour chercher des médicaments, l'assistant de Neruda fait face à des militaires lors de son retour à l'hôpital. Il affirme avoir été battu et arrêté. « C'est pour ça que je n'étais pas avec lui quand il est mort », affirme Araya.

Un autre témoignage, celui de l'ancien ambassadeur du Mexique au Chili, Gonzalo Martinez, qui avait rendu visite à Neruda les jours précédant sa mort, a accentué le doute quant à la version officielle du décès du poète.

Martinez, dans un entretien à l'Agence France-Presse, a confié n'avoir « pas vu une grande différence » entre l'état de Neruda au cours de ses premiers contacts avec lui, et ceux survenus juste avant sa mort.

La Fondation Neruda, qui gère les droits de l'oeuvre du poète, a réfuté la version proposée par l'assistant de Neruda.

La nouvelle enquête, demandée par le Parti communiste chilien, a été acceptée par le juge Mario Carroza, le même qui s'occupe déjà de la nouvelle enquête sur les causes de la mort de Salvador Allende.

La semaine dernière, les ossements du président évincé par Augusto Pinochet ont été exhumés afin d'étudier l'hypothèse d'un assassinat plutôt que d'un suicide.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Infobae.com

Livres

Arts