•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quelle place pour l'Abitibi-Témiscamingue dans l'industrie touristique québécoise?

Abitibi-Témiscamingue
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le président de Tourisme Abitibi-Témiscamingue, Jocelyn Carrier, doute que la région devienne un premier choix dans le marché touristique mondial.

Le rapport du Comité performance de l'industrie touristique rendu public lundi propose trois axes de développement et dix recommandations pour promouvoir le Québec sur la scène internationale.



Les recommandations, si elles sont mises en place, permettraient de positionner la province comme une destination incontournable d'ici 2020.

Une des orientations est une exploitation plus prononcée des régions nordiques comme l'Abitibi-Témiscamingue.

Le président de Tourisme Abitibi-Témiscamingue rappelle que la région est déjà un lieu de prédilection pour les visiteurs d'autres pays, notamment pour ses pourvoiries et ses sentiers de motoneiges. « En dehors de ces produits de niche là, je n'ai pas la conviction qu'on est le premier choix des touristes internationaux. Il faut se positionner pour une deuxième ou une troisième visite », croit Jocelyn Carrier.

Le Comité performance de l'industrie touristique prône aussi la création d'alliances entre les différents partenaires. Le président de l'Association québécoise de l'industrie touristique, Alain April, ajoute que ces alliances deviennent incontournables devant l'émergence de la compétition sur la scène internationale.

« C'est clair pour le Comité performance que s'il n'y a pas un coup de barre qui s'impose dans l'industrie, s'il n'y a pas un leadership qui est pris, l'industrie touristique au Québec en 2020, on ne sera plus là », soutient Alain April.

Si la ministre du Tourisme, Nicole Ménard, donne le mandat au comité de poursuivre son travail, un suivi sur le développement touristique sera fait avec les partenaires régionaux.

Les représentants du comité devraient connaître les intentions de Québec au cours des prochaines semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !