•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pupatello écorche le conseil scolaire catholique anglais de Windsor-Essex

Sandra Pupatello

Sandra Pupatello

Photo : CBC

Radio-Canada

La ministre du Développement économique et députée de Windsor-Ouest, Sandra Pupatello, déplore la décision du conseil scolaire catholique anglais de Windsor de mettre à pied presque tous ses bibliothécaires scolaires, malgré l'opposition du public.

Les conseillers scolaires ont entériné mardi, lors d'une réunion houleuse, la proposition mise de l'avant le mois dernier par mesure d'économie.

Le conseil scolaire, qui a perdu près de 1000 élèves en septembre, est aux prises avec un déficit de près 10 millions de dollars.

Mme Pupatello a rencontré le conseil scolaire en privée avant son assemblée publique, mardi. Lorsqu'elle dirigeait le ministère de l'Éducation, en 2005, elle avait ordonné une vérification officielle des finances et de l'administration de ce conseil scolaire. Elle estime que la situation a empiré depuis et accuse le conseil de dilapider les fonds publics en dépenses administratives.

Depuis 2005, le nombre de surintendants est passé de trois à 11, malgré le déclin de la clientèle scolaire. Il s'agit d'une hausse de 366 %.

Réunion houleuse

Mardi, lors de la réunion du conseil, plusieurs parents mécontents ont réclamé la démission des conseillers scolaires.

Le quotidien Windsor Star rapporte que la mère de famille Heather McAuley, par exemple, a accusé mardi les conseillers de « s'attaquer au coeur des écoles ».

Le plan de congédiement des bibliothécaires et de modernisation des installations vise à générer des économies de 8 à 10 millions $, de façon à compenser la diminution du financement provincial causée par une baisse d'achalandage dans les écoles du conseil.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Éducation

Société