•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Optimisme modéré chez les pêcheurs de homard du Cap-Breton

Pêcheurs de homard
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Coalition des pêcheurs du golfe de la Nouvelle-Écosse croit que les pêcheurs de homard vont s'en tirer un peu mieux que l'année dernière, même si les prises sont assez faibles dans la région jusqu'à présent.

« La capture est un peu plus basse que l'année passée, mais ça, c'est à cause des conditions de météo », indique Léonard LeBlanc, président de la Coalition des pêcheurs du golfe de la Nouvelle-Écosse.

Cela fait environ trois semaines que la pêche au homard a commencé dans cette région. M. LeBlanc croit que lorsque l'eau se réchauffera, les captures vont s'améliorer et les pêcheurs devraient même gagner un peu plus que l'année dernière.

« Le prix est plus élevé de 50 ¢ la livre, donc ça, c'est positif, mais le prix de l'essence et de la bouette est pas mal haut cette année. Ça va s'équilibrer, mais je crois qu'en général c'est un peu meilleur », explique M. LeBlanc.

Rationalisation encourageante

Le ministère des Pêches et Océans a récemment racheté 20 permis de pêche, ce qui réduit le nombre de pêcheurs. « Je crois que notre capture va être plus élevée à cause de ça. Il y a beaucoup plus d'espace à travailler nos trappes », précise M. LeBlanc.

Léonard Leblanc ajoute que plusieurs pêcheurs comptent tout de même partir travailler dans l'Ouest canadien quand la pêche sera terminée. Le revenu de la pêche n'est pas suffisant pour payer tous les coûts de cette activité.

Les pêcheurs seront cependant de retour en mer le printemps prochain. « Ils ont l'eau salée dans le sang. Ils ne peuvent pas s'échapper de la mer », souligne Léonard LeBlanc.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !