•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attawapiskat aura une école 2 ans plus tôt

Les classes portatives d'Attawapiskat

Les classes portatives d'Attawapiskat

Photo : Radio-Canada/Claude G. Gagnon

Radio-Canada

La Première Nation d'Attawapiskat, sur la côte ouest de la baie James, aura une nouvelle école élémentaire plus tôt que prévu.

Ottawa devance de deux ans l'échéancier pour la fin des travaux de construction des nouveaux locaux scolaires.

La communauté disposera donc d'une véritable école d'ici 2013. L'ancienne école élémentaire a été fermée en 2000 en raison d'une contamination au mazout du sol de l'établissement.

Les 450 élèves de l'école élémentaire étudient depuis dans des locaux préfabriqués, sans cafétéria, sans gymnase, avec des courants d'air et des toilettes à deux pas des pupitres.

Cette solution devait être temporaire.

Une priorité du gouvernement

Le ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien, John Duncan, a confirmé que l'échéancier était devancé en affirmant qu'une éducation de qualité pour les élèves d'Attawapiskat est une des priorités de son gouvernement.

La construction d'une nouvelle école à Attawapiskat avait été promise par le gouvernement de Paul Martin à la veille du déclenchement des élections en 2005. Mais le projet a été reporté par le ministre Chuck Strahl en 2008.

Le député néo-démocrate de Timmins-Baie James, Charlie Angus, estime que le moment choisi par le gouvernement Harper pour faire cette annonce n'est pas le fruit du hasard.

Aujourd'hui, aux Nations Unies à New York, un rapport a été présenté sur la discrimination contre les enfants d'Attawapiskat et des autres Premières Nations.

Charlie Angus

M. Angus, qui a participé à la campagne mise sur pied par les enfants d'Attawapiskat, croit que le fédéral a subi d'importantes pressions pour que l'échéancier soit devancé. Selon lui, la situation à Attawapiskat est une honte internationale pour le Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Éducation

National