•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un bureau indépendant pour enquêter sur la police

Chargement de l’image

Gendarmerie royale du Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La première ministre Christy Clark a annoncé la création d'un bureau indépendant chargé de mener des enquêtes à la suite d'incidents où des policiers causent des blessures graves ou la mort.

La Solliciteur général de la province, Shirley Bond, a déposé un projet de loi qui définit le rôle de ce nouveau bureau des enquêtes indépendantes mardi à l'Assemblée législative.

Le bureau sera dirigé par une personne n'ayant jamais travaillé pour la police et pourra mener des enquêtes criminelles sur tout membre des forces policières municipales ou de la GRC.

Selon Shirley Bond, le gouvernement fait ainsi suite à une des recommandations de la commission Braidwood à la suite de la mort de l'immigrant polonais Robert Dziekanski à l'aéroport de Vancouver en octobre 2007.

Le juge à la retraite Thomas Braidwood était présent à l'Assemblée législative pour le dépôt du projet de loi.

La mère de Robert Dziekanski, Zofia Cisowski de Kamloops, est heureuse de la création du bureau indépendant. Elle dit que la police a déjà menti dans le passé et mis en cause les victimes. Elle ajoute que maintenant elle dormira mieux.

Un mandat limité

La Solliciteur général a déclaré que le bureau aura un mandat limité au départ. Shirley Bond explique que le bureau se limitera d'abord aux enquêtes concernant les activités policières ayant causé des blessures ou la mort puis avec le temps d'autres types de crimes pourraient s'ajouter à sa charge.

Les enquêteurs du bureau auront le même statut et les mêmes pouvoirs que la police en ce qui a trait aux enquêtes criminelles.

Shirley Bond ajoute que le gouvernement développe actuellement une description de tâche pour le directeur du bureau. La personne choisie devra faire preuve d'une crédibilité sans faille et possiblement de l'expérience avec le système judiciaire.

La GRC coopérera

Le commissaire adjoint de la GRC, Peter Hourihan, a déclaré qu'ils étaient prêts à partager leur information toute information pertinente avec le bureau indépendant changé des enquêtes sur les forces policières.

Il croit que le nouveau bureau permettra de changer la perception qu'a le public de la police. Peter Hourihan ajoute que la police fait du bon travail dans la majorité des cas, mais que quand il y a des ratés il est essentiel qu'une agence civile soit chargée d'enquêter pour que le public ait confiance.

Le nouveau bureau d'enquête devrait être mis sur pied d'ici la fin de l'année.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !