•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La dette américaine atteint sa limite légale

Timothy Geithner, secrétaire américain au Trésor
Timothy Geithner, secrétaire américain au Trésor Photo: AFP / Tim Sloan
Radio-Canada

La dette publique américaine a atteint lundi sa limite légale, fixée à 14 294 milliards de dollars. Le Trésor des États-Unis prendra de nouvelles mesures d'urgence pour que le pays puisse continuer à fonctionner normalement.

Le secrétaire au Trésor, Timothy Geithner, a annoncé qu'il réduira temporairement la contribution de l'État à deux importantes caisses de retraite de fonctionnaires. Il pourra ainsi dégager 224 milliards de dollars et continuer à émettre des titres jusqu'au 2 août sans augmenter la dette.

Après cette date, si le Congrès n'a pas relevé le plafond d'endettement, l'État se retrouvera en défaut de paiement, selon M. Geithner, qui appréhende « des conséquences économiques catastrophiques ».

L'évolution du marché des obligations d'État américaines ne montre cependant pas de signes d'inquiétude. Les investisseurs semblent croire que le Congrès finira par autoriser l'État fédéral à emprunter davantage.

Le département du Trésor a déjà suspendu en mai certaines émissions d'obligations dédiées au financement des États et des collectivités locales.

Depuis janvier, M. Geithner demande au Congrès de relever le plafond de la dette. Les élus républicains, qui ont le contrôle de la Chambre des représentants, exigent en contrepartie des réductions drastiques des dépenses publiques.

Dimanche, le président de la Chambre des représentants, John Boehner, a réitéré cette exigence, estimant que le président Barack Obama ne prenait « pas de véritable action ».

La Maison-Blanche a quant à elle demandé de nouveau lundi au Congrès d'agir rapidement. « Il serait totalement fou de prétendre que nous, les États-Unis, puissions faire défaut sur nos obligations et que cela n'ait pas de conséquences négatives », a dit son porte-parole, Jay Carney.

M. Geithner souligne que le Trésor a déjà pris des mesures exceptionnelles lors d'impasses politiques semblables en 1996, 2002, 2003, 2004 et 2006.

Avec les informations de Agence France-Presse, et La Presse canadienne

Économie