•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens en marche pour un moratoire sur le gaz de schiste

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une cinquantaine de personnes ont entrepris lundi matin à Rimouski une marche de plusieurs semaines vers Montréal.

Les marcheurs réclament l'imposition d'un moratoire de 20 ans sur l'exploitation du gaz de schiste, mais aussi sur l'exploration et l'exploitation des énergies fossiles et nucléaires.

marche-moratoireAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Philippe Duhamel, porte-parole de la marche pour un moratoire d'une génération.

Les gens marcheront 666 kilomètres et s'arrêteront dans 33 municipalités riveraines. Des spectacles et des rassemblements sont prévus à chacune de ces 33 étapes.

Lundi matin, les participants de la marche ont manifesté devant le siège social de la compagnie Pétrolia à Rimouski. Ils se sont ensuite dirigés vers le village du Bic, où un spectacle du groupe Tricot Machine les attendait en fin de journée.

Les responsables de l'organisation souhaitent que cette marche suscite une mobilisation citoyenne contre l'exploitation du gaz de schiste. Le porte-parole de Pour un moratoire d'une génération, Philippe Duhamel, croit que le Québec doit créer un nouveau rapport de force. La différence entre le Québec et la France, souligne M. Duhamel, c'est que nous n'avons pas développé une tradition d'action citoyenne « à la José Bové ».

Les organisateurs prévoient que plusieurs centaines de citoyens se joindront à différentes étapes de la marche au cours des prochaines semaines. L'arrivée à Montréal est prévue pour le 18 juin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !