•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

29 personnes tuées dans le nord du Guatemala

Des soldats guatémaltèques

Des soldats guatémaltèques

Photo : AP/Rodrigo Abd

Radio-Canada

Au moins 29 personnes ont été tuées, dont la plupart ont été décapitées, dans une région du nord du Guatemala ravagée par les cartels de la drogue, a annoncé, dimanche, la police nationale.

Le massacre, qui s'est soldé par la mort de 25 hommes, 2 femmes et 2 enfants, a eu lieu dans un ranch de la ville de Caserio La Bomba, dans la province de Petén, à proximité de la frontière avec le Mexique, selon un porte-parole de la police civile nationale. Dimanche, des policiers et des militaires menaient des opérations dans la région.

Le porte-parole a précisé que la police enquêtait pour déterminer si ces meurtres étaient liés à l'assassinat, samedi, à Petén, de Haroldo LeDon, le frère du présumé caïd de la drogue Juan José « Juancho » LeDon, lui-même assassiné en 2008.

« Juancho » LeDon a été tué lors d'une embuscade à laquelle les autorités guatémaltèques ont lié le cartel de la drogue mexicain Los Zetas. Ce cartel s'est progressivement attribué un contrôle sur le trafic de drogue à l'extérieur du Mexique, parfois en recourant aux meurtres. Dix autres personnes avaient été tuées durant l'attaque de 2008.

En février, le gouvernement guatémaltèque avait mis un terme à une tutelle de deux mois qu'il avait imposée dans Alta Verapaz, province voisine de Petén. Durant cette mise en tutelle, les forces de sécurité avaient été envoyées pour éradiquer la violence liée au trafic de drogue.

L'armée disposait alors de pouvoirs d'urgence, comme la permission de détenir des suspects sans mandat. La mise en tutelle avait permis l'arrestation d'au moins 20 personnes soupçonnées d'appartenir aux Zetas.

Le Guatemala est devenu un important point d'expédition de drogue vers les États-Unis.

Les Zetas est un groupe formé d'anciens soldats qui ont tout d'abord été tueurs à gages pour un cartel de la drogue mexicain. Ces anciens soldats ont ensuite décidé de former leur propre cartel, qui est rapidement devenu l'un des groupes les plus violents au Mexique, semant la terreur en Amérique centrale. À l'origine de la pratique consistant à décapiter les rivaux et les membres des forces de l'ordre, une pratique désormais monnaie courante, les Zetas sont connus pour leur brutalité.

Les Zetas ont commencé à contrôler le trafic de cocaïne dans la région d'Alta Verapaz en 2008, après l'assassinat de « Juancho » LeDon.

Associated Press