•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vélo-Québec s'oppose au port du casque obligatoire pour les jeunes Sherbrookois

Liam, un cycliste de 7 ans, à Sherbrooke

Liam, un cycliste de 7 ans, à Sherbrooke

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Sherbrooke rend obligatoire le port du casque de vélo pour les cyclistes de moins de 18 ans. Une initiative que dénonce Vélo-Québec.

L'organisme craint que ce nouveau règlement freine l'intérêt des jeunes pour ce sport.

« À partir du moment où on va stigmatiser les jeunes qui ne portent pas le casque, ils vont se dire : tant pis, je n'en ferai plus de vélo. »

— Une citation de  Suzanne Lareau, PDG de Vélo-Québec

Mme Lareau cite en exemple l'Australie qui a adopté en 1990 une loi obligeant le port du casque à vélo et qui compte aujourd'hui le plus bas taux de cyclistes de tous les pays industrialisés (12 %), par rapport à 54 % au Québec.

La Fédération québécoise des sports cyclistes rejette les conclusions de Vélo-Québec. Selon elle, le nouveau règlement n'affectera en rien le nombre de cyclistes et permettra de réduire de 80 % le risque de blessures mortelles lors d'une chute à vélo.

Dès la fin de l'été, des amendes de 30 $ seront distribuées aux parents des jeunes contrevenants.

D'après un reportage de Marie-Laurence Delainey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !