•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des enseignants et des parents se rassemblent pour la réussite scolaire

Manon Bernard, présidente de la Fédération des syndicats de l'enseignement

Manon Bernard, présidente de la Fédération des syndicats de l'enseignement

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des centaines de parents et d'enseignants se sont réunis devant l'Assemblée nationale à Québec, samedi, pour souligner l'importance de la réussite de tous les élèves du réseau scolaire.

À l'appel de la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE-CSQ) et de la Fédération des comités de parents du Québec, les participants ont profité de l'occasion pour rappeler au gouvernement de Jean Charest qu'il s'est engagé, en octobre dernier, à fournir des services adaptés aux besoins des enfants et des classes équilibrées.

« Avoir une composition de classe équilibrée, c'est avoir les moyens de répondre aux besoins de tous les élèves. »

— Une citation de  Manon Bernard, présidente de la FSE-CSQ

La présidente de la FSE-CSQ explique que le réseau devrait être en mesure de répondre aux besoins spécifiques des enfants. « Je commence par faire l'évaluation des besoins et des capacités de l'élève, et je m'assure qu'il a le bon service qui correspond aux besoins qu'il a. S'il a un problème de langage, je m'assure qu'il peut rencontrer une orthophoniste. S'il a un problème d'apprentissage, je m'assure qu'il peut rencontrer un orthopédagogue », affirme Manon Bernard.

Dans une ambiance festive malgré le temps maussade, le rassemblement visait plus largement à sensibiliser l'ensemble de la société à l'importance d'encourager les jeunes à atteindre leurs objectifs. Selon les données du ministère de l'Éducation, le nombre d'élèves qui éprouvent des difficultés d'adaptation ou d'apprentissage est passé de 5 % en 2006 à plus de 19 % en 2010.

L'ADQ s'oppose à l'événement

L'Action démocratique du Québec a déploré que les syndicats aient fait parvenir des invitations aux parents par l'entremise des enfants. Le chef Gérard Deltell a qualifié d'« odieuse » cette manière de procéder. Il croit par ailleurs que les syndicats ont déguisé une activité syndicale en mouvement populaire.

La Fédération des comités de parents du Québec a répliqué en disant que la réussite scolaire est une préoccupation de tous les membres de la société.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !