•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baisse marquée du prix de l'essence au Nouveau-Brunswick

Essence
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les automobilistes qui feront le plein au Nouveau-Brunswick vendredi constateront que le prix du litre d'essence a diminué d'environ 11 ¢ ces derniers jours.

La Commission de l'énergie et des services publics s'est servie de la clause d'ajustement d'urgence pour diminuer le prix à la pompe pour une deuxième fois cette semaine.

Le prix d'un litre d'essence ordinaire est passé de 1,33 $ à 1,30 $ jeudi. Vendredi matin, le prix maximal atteignait 1,21 $. Il est possible que le prix soit un peu plus élevé dans certaines régions, car les détaillants peuvent exiger 2,5 ¢ le litre pour les frais de livraison.

Le prix est ajusté une fois par semaine au Nouveau-Brunswick, mais la clause d'ajustement d'urgence intervient lorsqu'il y a une fluctuation de 6 ¢ le litre sur le marché du pétrole à New York.

Pierre-Olivier Pineault, un spécialiste des politiques énergétiques à l'École des hautes études commerciales de Montréal, croit que la soif des Canadiens pour l'essence les expose à des prix élevés.

« Chaque consommateur est responsable de s'exposer lui-même à des prix élevés en choisissant des voitures énergivores, en choisissant d'habiter plus loin de son lieu de travail. C'est une tendance qu'on observe de plus en plus. Donc, ça amène plus de déplacements, plus de congestion routière. La meilleure action contre les prix élevés est de réduire cette dépendance au pétrole, de sortir de ce mode de transport automobile individuel », explique M. Pineault.

Le ministre fédéral de l'Industrie, Tony Clement, a annoncé jeudi qu'il convoquerait les représentants de l'industrie pétrolière canadienne en comité parlementaire pour qu'ils expliquent leur méthode de fixation des prix de l'essence.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !