•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa annonce la création d'un comité parlementaire sur les prix de l'essence

Le ministre Tony Clement
Le ministre Tony Clement Photo: La Presse canadienne / Frank Gunn
Radio-Canada

Le ministre canadien de l'Industrie, Tony Clement, a annoncé jeudi la convocation de raffineurs, de distributeurs et de détaillants de l'industrie pétrolière en comité parlementaire à Ottawa, pour qu'ils expliquent leurs méthodes de fixation des prix de l'essence.

Cette annonce survient au moment où la fluctuation des prix de l'essence exaspère bon nombre d'automobilistes canadiens.

« Tous ressentent les effets [de la hausse du prix de l'essence] chaque fois qu'ils se rendent à la station-service. Les Canadiens veulent et méritent des réponses, surtout en cette période où les budgets des ménages sont déjà serrés », a indiqué le ministre Clement, en conférence de presse à Toronto.

Il n'a pas précisé la date à laquelle débuteraient les travaux du comité.

« Personne n'arrive à comprendre ce qui explique cette hausse à l'heure actuelle [...] C'est pourquoi nous avons besoin de plus de transparence, et le meilleur moyen est de convoquer ces gens de l'industrie pétrolière et de leur poser les bonnes questions », a-t-il déclaré.

Le ministre a précisé qu'il pourrait, suivant les conclusions du comité parlementaire, demander au Bureau de la concurrence du Canada de mener une enquête sur les méthodes de fixation des prix.

Les cinq grands devant le Sénat américain

Aux États-Unis, le comité des Finances du Sénat a interrogé jeudi les dirigeants d'Exxon Mobil, de Shell, de BP, de Chevron et de ConocoPhillips.

Prix à la pompe

Au cours des dernières semaines, les prix du litre d'essence se sont approchés des niveaux records de l'été 2008 même si à cette époque, le prix du baril de pétrole brut s'échangeait à près de 150 $US alors qu'il coûte maintenant moins de 100 $US.

À la fermeture des marchés jeudi, à New York, le brut pour livraison en juin valait 98,97 $US le baril, une hausse de 76 ¢.

À Montréal, jeudi, le prix du litre d'essence ordinaire est d'environ 1,46 $; il s'agit de l'un des prix les plus élevés au pays.

Avec les informations de La Presse canadienne, et Agence France-Presse

Économie