•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Verlander, quatre ans plus tard

Radio-Canada
Justin Verlander

Justin Verlander

Photo : La Presse canadienne / Darren Calabrese

Vivra-t-on une deuxième année des lanceurs de suite dans les majeures?

Quatre jours après le match sans point ni coup sûr de Francisco Liriano, Justin Verlander a réussi le même exploit, samedi, contre les Blue Jays, à Toronto, dans une victoire de 9-0 des Tigers de Détroit.

Verlander a conclu sa journée en enregistrant son quatrième retrait au bâton du match. Rajai Davis, neuvième dans l'ordre des frappeurs des Jays, a été sa victime. La foule torontoise, rangée derrière le héros du jour à compter de la neuvième manche, a aussitôt bondi et a salué dignement l'athlète de 28 ans.

Le lanceur droitier a donc fait face au minimum de 27 frappeurs. Un but sur balles à J.P. Arencibia après un retrait en huitième manche l'a privé du match parfait. Le frappeur n'a toutefois pas volé sa présence sur les buts, après avoir eu besoin de 12 tirs pour soutirer le but sur balles.

Arencibia a été retiré sur une balle à double jeu frappée par Edwin Encarnacion.

Ce même Encarnacion a d'ailleurs bien failli tuer dans l'oeuf l'oeuvre de Verlander à sa présence précédente, en cinquième manche, quand le lanceur a mal maitrisé une balle frappée en sa direction. Verlander a finalement récupéré la balle et retiré le frappeur, sur un jeu si serré que le gérant des Jays, John Farrell, est sorti de l'abri pour débattre avec l'arbitre.

En 2010, en incluant Roy Halladay en séries éliminatoires, les majeures ont été le théâtre de six matchs sans point ni coup sûr, dont deux matchs parfaits.

Une réputation se cimente

À 28 ans, Justin Verlander continue à étoffer sa feuille de route. Il s'agit de son deuxième match sans point ni coup sûr, après son succès du 12 juin 2007, contre les Brewers de Milwaukee.

À ses premiers pas dans les majeures, le colosse de 1,96 m (6 pi 5 po) et 102 kg (225 lb) faisait tourner les têtes. À ses deux premières saisons (2006 et 2007), il comptait déjà une participation au match des étoiles, un match sans point ni coup sûr, deux départs en Série mondiale et le titre de recrue de l'année dans l'Américaine.

Les Tigers ont visiblement vu juste en sélectionnant l'athlète de Manakin Sabot, en Virigine, au 2e rang du repêchage de 2004. Verlander a signé au moins 17 gains dans quatre de ses cinq dernières saisons.

Une rareté à Toronto

Avant Verlander, Dave Stewart était le seul autre artilleur à avoir signé un match sans point ni coup sûr au Centre Rogers. Le lanceur des Athletics d'Oakland avait réussi le tour de force en 1990, à l'époque où l'édifice était connu comme le Skydome.

Un an plus tard, le 1er mai 1991, Nolan Ryan avait également privé les Blue Jays de coups sûrs, au Texas. La formation torontoise n'avait pas subi l'affront depuis.

Baseball

Sports