•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première montréalaise de la nouvelle création d'Édouard Lock

La La La Human Steps
La La La Human Steps
Radio-Canada

Sa compagnie, La La La Human Steps, a 30 ans. Pour célébrer l'événement, Édouard Lock a créé un nouveau spectacle qu'il présente à compter de jeudi à Montréal.

Une oeuvre sans titre. Le chorégraphe ne lui en a pas donné parce que, dit-il, elle est inspirée d'oeuvres fortes.

La nouvelle création est basée sur deux opéras qui sont puissants et qui ont beaucoup d'histoire. C'est un peu pour ça que je n'ai pas trouvé de nom.

Édouard Lock

Le chorégraphe s'est inspiré de deux opéras baroques Didon et Énée, de Henry Purcell (1689), et Orphée et Eurydice, de Christoph Willibald Gluck (1762), pour tisser la trame de sa chorégraphie. C'est dire qu'il aborde le thème de la fin d'une relation amoureuse.

Il a fait appel à 11 danseurs, dont Diana Vishneva, l'étoile du Kirov considérée comme la plus grande ballerine de l'heure. La musique est signée Gavin Bryars, comme pour Amjad, sa précédente création. Un quatuor inusité, piano, violon, violoncelle et saxophone, l'interprète en direct.

Comme pour Amjad aussi, le chorégraphe a confié la scénographie au sculpteur Armand Vaillancourt. « Je me sens très privilégié de travailler avec [Édouard Lock] et je pense que le respect est mutuel » explique M. Vaillancourt, qui parle de « perfection » pour qualifier le travail du chorégraphe.

Édouard Lock affirme que sa nouvelle création marque une évolution dans son art.

Généralement, j'ai une tendance vers la complexité. Donc, c'est une tendance vers une charge plus complexe encore, mais ça porte aussi un narratif, qu'il n'y avait pas dans Amjad. La relation avec la musique est aussi différente.

Édouard Lock

La La La Human Steps a créé la nouvelle oeuvre du chorégraphe à Amsterdam, avant de partir en tournée en Norvège, en Belgique, en Allemagne, en Italie et en Espagne. Le spectacle sera aussi présenté à Ottawa et à Toronto, à Paris et à Londres, ces deux dernières villes contribuant à la notoriété de la compagnie et d'Édouard Lock depuis 30 ans.

Danse

Arts