ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Oussama ben Laden est mort

Un afghan à Kaboul écoute l’annonce de la mort d'Oussama ben Laden

Un afghan à Kaboul écoute l’annonce de la mort d'Oussama ben Laden

Photo : AFP / Massoud HOSSAINI

Radio-Canada

Le président américain Barack Obama a annoncé dimanche la mort d'Oussama ben Laden, le commanditaire des attentats du 11 septembre 2001, dans une opération terrestre menée par les États-Unis.

Ce soir, je suis en mesure d'annoncer aux Américains et au monde que les États-Unis ont mené une opération qui a tué Oussama ben Laden, le dirigeant d'Al-Qaïda, un terroriste responsable du meurtre de milliers d'innocents.

Barack Obama

Dans un discours à la nation d'une dizaine de minutes, M. Obama a indiqué que le chef d'Al-Qaïda a été tué dimanche lors d'un échange de tirs dans un complexe d'Abbottabad, à environ 100 km au nord d'Islamabad, la capitale du Pakistan.

« Justice a été rendue », a déclaré le président, avertissant que la nébuleuse, bien que privée de son chef, tenterait à nouveau de s'en prendre aux Américains.

Des informations selon lesquelles l'homme le plus recherché de la planète se trouvait dans cette région du Pakistan émanaient depuis août dernier, a précisé le président, qui a ajouté que la décision de lancer l'opération a été prise la semaine dernière.

Barack Obama a déclaré qu'il avait lui-même ordonné aux troupes américaines de lancer l'assaut, indiquant que les autorités pakistanaises avaient contribué à débusquer Ben Laden. Le président a précisé qu'aucun militaire américain n'a été tué ou blessé lors de la charge.

Le président américain Barack Obama s'adressant à la nation pour annoncer la mort de Ben Laden

Le président américain Barack Obama s'adressant à la nation pour annoncer la mort de Ben Laden

Photo : La Presse canadienne / AP/Pablo Martinez Monsivais

M. Obama a estimé que la nouvelle de la mort de Ben Laden devrait être « accueillie favorablement par tous ceux qui croient en la paix et en la dignité » avant de souligner que les États-Unis « n'étaient pas et ne seraient jamais en guerre contre l'islam ».

Dans une entrevue à l'agence Reuters, un responsable de la sécurité nationale américaine a confirmé que la mission était de tuer et pas de capturer le chef d'Al-Qaïda.

Corps déjà inhumé

Des responsables américains ont confirmé à l'Agence France-Presse lundi que le corps d'Oussama ben Laden a été inhumé en mer. Le lieu et les circonstances de cette inhumation n'ont pas été précisés.

« L'inhumation en mer a déjà eu lieu », a déclaré un responsable américain sous couvert de l'anonymat. « Oui, je peux le confirmer », a dit un autre responsable de l'administration américaine.

« Nous nous assurons que son corps est traité en accord avec la pratique et la tradition musulmane. C'est quelque chose que nous prenons très au sérieux », avait auparavant affirmé un haut responsable de l'administration Obama.

Le corps d'un musulman doit être lavé par d'autres musulmans et inhumé dès que possible, généralement dans les 24 heures suivant sa mort. En général, un linceul blanc recouvre le corps, qu'il soit enterré ou immergé.

Une opération de 40 minutes

Le président Obama n'a pas donné plus de détails sur l'opération. Sous le couvert de l'anonymat, des responsables américains ont affirmé que le raid avait été mené par une « petite équipe », mais n'ont pas précisé s'il s'agissait de membres de la CIA ou des militaires des forces spéciales.

Ils ont ajouté que cinq personnes, dont Oussama ben Laden, ont été tuées dans l'opération qui a duré 40 minutes. Les autres victimes seraient un fils du chef d'Al-Qaïda, deux autres hommes, vraisemblablement des messagers d'Oussama ben Laden, et une femme derrière laquelle un homme s'abritait.

Deux autres femmes ont aussi été blessées, selon les responsables. Plusieurs femmes et enfants se trouvaient dans l'enceinte de la résidence.

Un responsable américain a dit à l'agence Reuters qu'Oussama ben Laden a résisté avant d'être atteint à la tête. Selon lui, les commandos qui l'ont tué ont utilisé des techniques de reconnaissance faciale pour identifier le chef d'Al-Qaïda.

Un haut responsable américain a précisé lundi que les tests d'ADN avaient permis de certifier qu'il s'agissait bien du corps de Ben Laden.

L'opération a été suivie en direct par le directeur de la CIA, Leon Panetta, et d'autres responsables des services de renseignement réunis dans une salle de conférence au siège de la CIA à Langley, en Virginie.

Un hélicoptère a été perdu lors de l'opération en raison d'une panne mécanique, ce qui a obligé tous les membres du commando à prendre place dans l'autre appareil utilisé pour cette opération.

Selon les responsables américains, le complexe résidentiel où se trouvait Ben Laden a été construit il y a environ cinq ans. Il était entouré de hauts murs et de barbelés.

Bush et Bloomberg crient victoire

L'ancien président américain George W. Bush a félicité son successeur à la Maison-Blanche. Dans un communiqué, M. Bush a souligné que Barack Obama l'avait personnellement appelé pour l'informer de la nouvelle.

« Cet extraordinaire tour de force représente un triomphe pour les États-Unis, pour les gens qui recherchent la paix dans le monde, et pour tous ceux qui ont perdu des êtres chers le 11 septembre 2001 », a-t-il déclaré. Selon M. Bush, Washington a envoyé « un message qui ne se dément pas : peu importe le temps qu'il faudra, justice sera rendue ».

De son côté, le maire de New York, Michael Bloomberg, a noté que si la mort de Ben Laden n'efface pas les souffrances qu'ont éprouvées les Américains le jour de l'effondrement des tours jumelles, elle constitue néanmoins une « victoire d'une importance cruciale » pour le pays. 

Avec les informations de Agence France-Presse, Associated Press, et Reuters

Terrorisme

International