•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les négociations avec les Innus s'enlisent

La communauté innue de Mashteuiatsh, sur les rives du lac Saint-Jean, au Québec

La communauté innue de Mashteuiatsh, sur les rives du lac Saint-Jean, au Québec

Photo : Chantale Desbiens

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Rien ne va plus dans les négociations territoriales et sur l'autonomie gouvernementale des Innus du Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord. Ottawa réduit son financement, forçant les communautés de Mashteuiatsh, Essipit et Natashquan à mettre à pied leur équipe de négociations.

Lorsqu'il a démissionné il y a un mois, le négociateur en chef des Innus, Carl Nepton, laissait entendre qu'Ottawa tentait d'étouffer les négociations territoriales. Selon lui, le gouvernement fédéral menaçait de cesser de financer le comité de négociations autochtone si les Innus persistaient à refuser de discuter en priorité de la remise en question de leurs droits ancestraux.

Or, Ottawa vient justement d'aviser les Innus qu'il leur coupe les vivres. « Ils ont dit : "on va vous donner un petit financement temporaire et modeste". Et on parle de très, très modeste. On parle de financement qui est jusqu'à la fin juin », affirme le chef de Mashteuiatsh et du Conseil des Montagnais du Lac-Saint-Jean, Clifford Moar.

Par conséquent, le personnel du Regroupement Petapan, responsable de la négociation territoriale, vient de recevoir un préavis de licenciement qui prendrait effet en juillet prochain.

Intervention de Québec réclamée

Choqué par ce nouveau coup de force du fédéral, Clifford Moar se tourne vers le gouvernement du Québec pour forcer la main au ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien, qui refuse depuis un an de rencontrer les Innus.

« On va sûrement rencontrer le premier ministre du Québec à court terme pour qu'il nous aide à faire cette rencontre-là », dit-il.

Si le nouveau ministre des Affaires indiennes refuse d'entendre raison, Clifford Moar prévient que les hostilités pourraient être déclenchées entre les Montagnais et les gouvernements. « On est en train de se préparer, dit-il. Le plan n'est pas encore défini. »

Clifford Moar déclare que les moyens de pression seront appliqués avant l'été.

Par ailleurs, plusieurs Autochtones s'abstiendront de voter  (Nouvelle fenêtre)aux élections fédérales du 2 mai sous prétexte que le gouvernement fédéral refuse de poursuivre les négociations territoriales avec les Innus sur la base de l'entente de principe d'ordre général signée en 2004.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !