•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Efficacité confirmée de l'entraînement par intervalles

Entraînement

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une étude de l'Institut de cardiologie de Montréal confirme l'efficacité d'un programme constitué d'exercices par intervalles et d'une saine alimentation pour lutter contre l'obésité.

On a longtemps cru, dans le domaine de l'amaigrissement, qu'il fallait privilégier l'entraînement continu à intensité moyenne.

L'étude du Centre de médecine sportive et d'activité physique (Centre ÉPIC) de l'Institut de cardiologie de Montréal a toutefois démontré l'efficacité de l'entraînement par intervalles jumelé à une saine alimentation.

L'entraînement par intervalles est un entraînement fait de courtes périodes d'efforts intenses suivies de périodes de repos.

En suivant le parcours de 62 participants au programme Kilo-Actif, un programme d'une durée de neuf mois pour personnes obèses, les chercheurs ont remarqué que cette combinaison d'entraînement par intervalles et de saine alimentation avait eu d'excellents résultats sur la masse corporelle, le tour de taille, la capacité à l'effort et l'Indice de masse corporelle (IMC).

En moyenne, les participants à l'étude ont perdu 5,5 % de leur masse corporelle, 5,15 % de leur tour de taille, tout en augmentant de 15 % leur capacité à l'effort.

Le taux de mauvais cholestérol (LDL) a aussi diminué de 7 % et le taux de bon cholestérol a grimpé de 8 %.

Les résultats de cette étude ont été présentés cette semaine au Congrès national sur l'obésité qui s'est déroulé à Montréal.

Presse Canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !