•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chanteur Jérôme Lemay s'éteint à 77 ans

Jérôme Lemay

Jérôme Lemay

Photo : Jérôme Lemay

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le chanteur et fantaisiste Jérôme Lemay, qui avait été victime d'un malaise sur la scène le 31 mars dernier, est décédé mercredi soir à l'Hôpital de la Cité de la Santé à Laval. Il avait 77 ans.

« C'est une triste nouvelle parce que Jérôme se faisait une joie de remonter sur scène avec tous ses complices. C'est vraiment triste qu'il se soit rendu si près du but à atteindre. Il l'avait même partiellement atteint. »

— Une citation de  Jean-Pierre Plante, auteur et ami de Jérôme Lemay

« Je pense que Jérôme n'avait pas d'ennemi dans le monde du spectacle. Il va nous laisser un excellent souvenir », a déclaré le comédien Gilles Latulippe.

Il y a trois semaines, M. Lemay s'était affaissé sur la scène à la salle Maisonneuve de la Place des Arts, lors de la première montréalaise du spectacle « Le grand retour des Jérolas ». L'incident était survenu à peine quelques minutes avant l'entracte, alors que Jean Lapointe interprétait une chanson à son côté.

Jérôme Lemay et Jean Lapointe (archives)
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jérôme Lemay et Pierre Lapointe (archives)

Derrière la scène, Jérôme Lemay avait repris connaissance et tenait même à revenir pour la deuxième partie.

Par mesure préventive, il avait été transporté à l'Hôpital de la Cité-de-la-Santé, où il demeurait hospitalisé. Notons que M. Lemay était atteint d'un cancer. Au lendemain de l'incident, les médecins avaient conclu à « un coup de chaleur dû à du surmenage ».

« Sauf dans les derniers milles, il a toujours été quelqu'un de très actif. L'automne dernier, il a eu un accident vasculaire cérébral (AVC), il a eu la perte de son épouse, il a eu une opération à l'oeil. Oui, ça l'avait ralenti. Quand je l'ai revu en janvier, il semblait revenir d'une grippe, mais je pense que c'était plus grave que ça », a conlut M. Laplante.

« Ce que je garde, c'est qu'on était tellement heureux. Ça faisait deux ans qu'on travaillait sur le spectacle. C'était le bonheur qu'on avait de se retrouver, de s'aimer et de pouvoir travailler ensemble. »

— Une citation de  Jean Lapointe
Jean Lapointe et Jérôme Lemay (archives)
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jean Lapointe et Jérôme Lemay (archives)

Une histoire de Jérolas

Jérôme Lemay est né à Béarn, dans le Témiscamingue, le 22 août 1933. Il a commencé à jouer de la guitare à neuf ans. Dès 16 ans, il offre des prestations dans les hôtels de Rouyn-Noranda et de Val-d'Or avec l'orchestre familial.

En 1955, il se rend à Montréal, où il rencontre pour la première fois Jean Lapointe. Ce dernier faisait alors carrière sous le pseudonyme de Jean Capri, tandis que Jérôme Lemay chantait sous le nom de Jay Rome.

Jean Lapointe en décembre 2010
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jean Lapointe en décembre 2010

Photo : La Presse canadienne / PC/Pawel Dwulit

Puis, les deux compères s'associent pour créer les Jérolas. Ils connaissent rapidement un grand succès dans les boîtes et les cabarets de la métropole.

Le 1er janvier 1956, ils se produisent pour la première fois à la télévision à titre de découverte de l'année, en compagnie de Félix Leclerc.

L'année suivante, ils voyagent outre-mer en direction de Paris, où ils connaîtront un franc succès. Ils reviennent au Québec, et en 1958, Le Chemin du paradis se classe en premier rang du palmarès québécois.

En 1960, Jérôme est couronné au Concours de la chanson canadienne de Radio-Canada avec Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras, interprétée par Yolanda Lisi. Il s'agit d'un des premiers disques d'or du Québec et les Jérolas sont proclamés fantaisistes numéro un du Canada français.

En 1963, les Jérolas font une percée nord-américaine en se produisant deux fois en un an au réputé Ed Sullivan Show, l'émission la plus écoutée des États-Unis.

Jean Lapointe (à gauche) et Jérôme Lemay (à droite)
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jean Lapointe (à gauche) et Jérôme Lemay (à droite)

En 1968, ils se produisent avec Charles Aznavour à la Place des Arts. Puis, en octobre 1973, les Jérolas présentent leur dernier spectacle et se séparent en juillet 1974. Jérôme Lemay poursuivra sa carrière en solo, avant de faire un grand retour sur scène avec Jean Lapointe le 31 mars dernier.

Au cours de leur histoire, les Jérolas auront enregistré une vingtaine d'albums.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Divertissement