•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'environnement, la quadrature du Cercle de feu?

Camp utilisé par KWG dans le Cercle de feu

Camp utilisé par la minière KWG, au lac Kopper, dans le Cercle de feu

Photo : Radio-Canada/Thomas Gerbet

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le développement minier du Grand Nord de l'Ontario inquiète les environnementalistes et les populations autochtones.

Au moment où plusieurs projets de mines à ciel ouvert sont à l'étude dans la région du Cercle de feu, la question de la protection de la nature passe au second plan, derrière les retombées économiques.

Le vice-président de la compagnie minière KWG, Maurice Lavigne, qui a l'intention d'exploiter une mine de chromite dès 2015, n'a pas encore réalisé d'étude d'impact environnemental.

On va faire du bruit, il va y avoir un peu de poussière. Mais pour la plupart du monde, un peu de poussière et un peu de bruit, ce n'est pas de la pollution.

Maurice Lavigne, vice-président de KWG

L'environnementaliste Jenni McDermid, de la Wildlife Conservation Society, s'inquiète du terrain marécageux sur lequel les minières vont creuser : « Nous ne connaissons pas les répercussions qu'aura une mine sur cette région qui est comme une éponge géante. »

L'an dernier, des inspecteurs du gouvernement ontarien ont déploré l'absence de traitement des eaux usées dans un camp utilisé par la minière KWG. Le problème n'était toujours pas réglé en mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !