•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Prospection

Véhicules servant à la recherche de gaz de schiste (archives).

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des opposants à la prospection et à l'exploitation du gaz de schiste au Nouveau-Brunswick manifestent devant les bureaux de membres du gouvernement.

Trois opposants ont ainsi manifesté devant le bureau du vice-premier ministre Paul Robichaud, à Shippagan, lundi midi.

Les manifestants font partie d'un groupe provincial appelé Citoyens pour un développement responsable des ressources. Ce groupe exige un moratoire sur la recherche et l'exploitation du gaz de schiste dans la province. Les membres du groupe craignent que les activités gazières entraînent une contamination de l'eau potable.

La manifestation tenue à Shippagan s'inscrit dans une tournée provinciale. Le groupe organise des manifestations devant les bureaux de tous les ministres. Lundi matin, ses membres ont manifesté devant le bureau du ministre Robert Trevors, à Miramichi.

À l'heure actuelle, la région d'Elgin est la seule au Nouveau-Brunswick où l'industrie gazière effectue des recherches à l'aide de forage. L'industrie effectue des tests sismiques dans les autres régions où elle est présente.

Une seule entreprise dispose d'un droit d'exploration dans le nord de la province, dans la région de Campbellton. Les manifestants à Shippagan ont exprimé de l'inquiétude à ce sujet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie