•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La clinique Minowé restera ouverte

Un médecin prenant la pression d'une patiente

Photo : iStock

Radio-Canada

Le Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or maintiendra la clinique Minowé malgré le manque de financement.

La clinique offre des services aux femmes enceintes et aux enfants de moins de cinq ans. Elle a été ouverte en janvier, mais avait les moyens de fonctionner seulement jusqu'au 31 mars.

Santé Canada a déboursé environ 500 000 $ pour mettre en place ce projet à Val-d'Or. Le centre d'amitié autochtone a besoin de 365 000 $ pour assurer les services de la clinique durant un an.

La directrice générale du Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or, Édith Cloutier, a demandé l'aide du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec. « Les partenaires ont pris la décision commune de poursuivre les activités de la clinique, tout en étant conscients qu'on est quand même dans un projet où on prend des risques », souligne-t-elle.

Le Centre d'amitié autochtone étudie également la possibilité de faire appel à des fondations privées.

La clinique Minowé a ouvert une quarantaine de dossiers et reçoit de nombreuses demandes.

Une infirmière et un intervenant social font des suivis individuels en collaboration avec le centre de santé et de services sociaux et le centre jeunesse.

Le projet a aussi pour but de réduire le nombre de signalements à la Direction de la protection de la jeunesse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Santé