•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trigone dénonce un contrat attribué sans appel d'offres par l'hôpital de Chicoutimi

Hôpital de Chicoutimi

L'attribution d'un contrat de 700 000 $ sans appel d'offres par le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Chicoutimi à la firme Proaction est dénoncée par un concurrent, le groupe Trigone.

Le CSSS de Chicoutimi se retrouve parmi les clients de Trigone, notamment pour des activités d'assistance professionnelle.

Le président-directeur général de la firme, Claude Riverin, a été surpris d'apprendre que Proaction avait obtenu l'important contrat de gré à gré. « Quand j'ai entendu qu'il n'y avait pas de firme régionale capable de les aider dans ce domaine, avant qu'on m'évalue incapable d'aider, j'aurais au moins souhaité être appelé », affirme-t-il.

Le CSSS de Chicoutimi a demandé à Proaction d'analyser le fonctionnement du centre des naissances, du service de soutien à domicile et du département de biologie médicale afin d'améliorer leur performance.

Depuis décembre, quatre consultants de la firme analysent les trois départements. Leur étude se terminera en juin.

Trigone, dont le siège social est à Saguenay, offre aussi des services-conseils en amélioration de la performance. Elle propose notamment la méthode LEAN, connue aussi sous le nom de Toyota, qui vise à améliorer les performances en apportant des changements à chaque étape de travail des employés et en s'assurant que chaque geste est bien planifié.

La direction de l'hôpital affirme avoir respecté les règles et refuse de commenter davantage le dossier.

Saguenay–Lac-St-Jean

Santé publique