•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un gant numérique pour aider les victimes d'AVC

Le gant numérique développé à l'Université McGill
Photo: Université McGill

La paralysie de certains membres est l'une des conséquences les plus dévastatrices des accidents vasculaires cérébraux (AVC), et les semaines qui suivent de tels événements sont souvent déterminantes pour retrouver une certaine dextérité.

Des étudiants en génie mécanique de l'Université McGill ont mis au point un gant numérique biomédical qui aide les victimes à récupérer leur motricité manuelle en s'adonnant à des jeux vidéo.

Selon les concepteurs, quatre étudiants sous la supervision du Pr Rosaire Mongrain, le nouvel outil :

  • aide la réadaptation en s'amusant;
  • réduit la fréquence des contrôles à l'hôpital.

De plus, ce gant permet de faire des exercices à la maison, sous un minimum de supervision.

Les médecins peuvent aussi vérifier la progression de leurs patients à distance, ce qui réduit le nombre de visites nécessaires à l'hôpital.

La progression peut aussi être observée par les patients eux-mêmes grâce à un logiciel qui génère des images en trois dimensions.

Ce gant a été mis au point en collaboration avec l'entreprise Jintronix. Des gants semblables existent déjà, mais ils coûtent environ 30 000 $ contre 1000 $ pour la création québécoise conçue avec des détecteurs plus précis et moins coûteux. Les inventeurs pensent éventuellement qu'il pourra être offert autour de 500 $.

Science