•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour au travail des employés en lock-out du Journal de Montréal

Le journal de Montréal
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les employés de la salle de rédaction du Journal de Montréal effectuent progressivement leur retour au travail cette semaine, après plus de deux ans de lock-out.

Les journalistes sont les premiers à réintégrer leurs fonctions. Ils doivent prendre possession lundi de leurs nouveaux bureaux dans la Cité du multimédia, dans le Vieux-Montréal.

Pour le moment, seulement 23 postes de journalistes ont été pourvus sur les 42 qui ont été conservés au terme de la négociation.

Plusieurs journalistes ont préféré demeurer au journal Rue Frontenac qu'ils ont mis sur pied pendant le lock-out ou encore se prévaloir des primes de départ pour prendre leur retraite.

Un long conflit

Le 28 mars dernier, les syndiqués du Journal de Montréal avaient accepté le à plus de 85 % le protocole de retour au travail.

Les employés en lock-out avaient ainsi entériné l'entente de principe intervenue en février entre Quebecor, propriétaire du quotidien, et le syndicat.

En tout, 253 journalistes avaient été touchés par ce long conflit de travail qui avait débuté le 24 janvier 2009.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !