•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enseignement du français compromis

École
Radio-Canada

La mise à pied envisagée de 8 chargés de cours du Département des langues et de linguistique pourrait compromettre l'enseignement du français à l'Université de la Saskatchewan.

La direction de l'Université veut agir de la sorte dans le but de réduire son déficit.

La décision mettra fin à l'enseignement des cours d'ukrainien et de russe, mais pourrait aussi toucher aussi les cours de français, puisque 4 de ces 8 chargés de cours enseignent cette langue.

La responsable de l'enseignement du français, Helena Da Silva, trouve la situation injuste puisque selon elle, le nombre d'étudiants inscrits aux cours de français n'a cessé d'augmenter ces dernières années.

Elle souligne de plus qu'il n'y a que cinq professeurs de français au Département de langues de la première année à la maîtrise.

Elle trouve insensé que l'Université s'attaque aux chargés de cours du programme de français au moment où il y a un manque criant d'enseignants pour les écoles d'immersions de la province.

Le chef du département, Richard Julien, est moins inquiet. Il estime que les cours de français qui seront offerts à l'automne risquent d'être les mêmes. Il admet que leurs fréquences pourraient toutefois diminuer.

L'Université de la Saskatchewan déposera son budget pour l'année 2011-2012 le mois prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Éducation