•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saskatoon à la recherche d'un prêtre francophone

Paroisse Sts Martyrs Canadiens (Saskatoon)

Paroisse Sts Martyrs Canadiens (Saskatoon)

Radio-Canada

La paroisse Saints-Martyrs-Canadiens de Saskatoon n'a plus de prêtre. Le départ de l'abbé Rhéal Bussière force le diocèse à trouver un nouveau prêtre francophone. La rareté des candidats suscite des craintes dans la communauté.

Il y a deux semaines, l'abbé Rhéal Bussière a décidé de quitter la paroisse pour devenir aumônier dans les hôpitaux de la ville des ponts. Son départ sème beaucoup d'inquiétude dans le diocèse.

L'évêque de Saskatoon, Mgr Donald Bolen, reconnaît que le travail de recherche qui s'amorce ne sera pas facile et qu'il pourrait devoir chercher à l'extérieur du diocèse.

L'abbé Bussière est remplacé temporairement jusqu'à la fin juin par l'abbé André Poilièvre, mais la paroisse doit se trouver un nouveau prêtre pour le 1er juillet.

Inquiétude des paroissiens

Une messe en français, le dimanche matin, fait le bonheur des paroissiens de Saints-Martyrs-Canadiens à Saskatoon, mais ils savent que rien n'est acquis.

Lise Rivard, paroissienne

Lise Rivard, paroissienne

Lise Rivard, une paroissienne, est bien consciente qu'il y a de moins en moins de prêtres dans la province, encore moins de prêtres francophones.

Elle ne peut se faire à l'idée de ne pas avoir de messes totalement en français. « La paroisse a été fondée pour répondre aux besoins des catholiques francophones pour qu'on puisse pratiquer, aller à la messe en français, puis vraiment je n'accepte pas cette possibilité-là », affirme-t-elle.

Tout ne dépend pas uniquement d'un prêtre, mais c'est la communauté chrétienne qui reste en place.

Ronald Sirois, président du conseil de pastorale
Ronald Sirois, paroisse Saints-Martyrs-Canadiens

Ronald Sirois, paroisse Sts Martyrs Canadiens

Le président du conseil de pastorale Ronald Sirois est plus conciliant. Il peut entrevoir des célébrations avec une homélie en anglais, et des prières liturgiques et des chants en français, comme c'est le cas à l'heure actuelle à Bellegarde et St-Isidore de Bellevue.

Saskatchewan

Croyances et religions