•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'OMC condamne l'aide de Washington à Boeing

Modèle du prochain Boeing 737, présenté au Salon de l'aéronautique de Singapour.

Modèle du prochain Boeing 737, présenté au Salon de l'aéronautique de Singapour.

Photo : La Presse canadienne / Wong Maye-E

Radio-Canada

L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a condamné jeudi Washington pour certaines aides au géant de l'aéronautique américain Boeing, quelques mois après avoir condamné l'octroi de subventions européennes à Airbus.

Dans son document de près de 1000 pages, l'Organe de règlement des différends de l'OMC estime que certaines des aides, dénoncées par l'Union européenne, constituent bien des subventions contraires aux règles du commerce mondial. Leur montant a atteint, selon les calculs de l'OMC, au moins 5,3 milliards de dollars entre 1989 et 2006.

L'OMC dénonce d'abord des versements et l'accès aux installations, équipements et employés que la NASA a accordés à Boeing, d'un montant de 2,6 milliards de dollars.

L'OMC dénonce par ailleurs des subventions versées à travers 23 programmes du département de la Défense, dont elle n'a pas pu établir le montant.

Les juges de l'OMC ont également estimé illégales des exonérations d'impôts accordées à Boeing par le biais d'une législation fiscale fédérale, atteignant 2,2 milliards de dollars.

Enfin, ils ont aussi montré du doigt des aides reçues de certains États américains.

L'OMC recommande aux États-Unis de prendre « des mesures appropriées pour éliminer les effets défavorables » à la concurrence ou de retirer les subventions en cause.

Guerre commerciale

Washington, Bruxelles et leurs deux avionneurs qui se disputent la place de premier constructeur au monde depuis des années ont tous clamé victoire après ce jugement.

« La vérité éclate enfin : Boeing a reçu et continue de recevoir des aides qui ont un effet bien plus grave en termes de distorsion du marché que les avances remboursables accordées à Airbus », a déclaré le directeur de la communication d'Airbus, Rainer Ohler.

Les États-Unis et Boeing se sont réjouis de leur côté du fait que la condamnation ne portait que sur 20 % de la longue plainte européenne.

Les experts de l'OMC ont déjà conclu il y a quelques mois qu'Airbus avait reçu des subventions illégales de la part des gouvernements européens. Les deux verdicts font figure de match nul, plus de six ans après le début de la guerre entre les deux avionneurs.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Transports

Économie