•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faillite de l'Échappée bleue de Saint-Prime

La coopérative l'Échappée bleue

La coopérative l'Échappée bleue

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La coopérative de solidarité en tourisme durable l'Échappée bleue de Saint-Prime est en faillite.

La Caisse populaire Desjardins de Saint-Prime a mis à exécution le préavis de vente sous justice qu'elle avait expédié à la coopérative. Elle exigeait que l'Échappée bleue acquitte un retard de paiement d'environ 10 000 $ dans un délai de 60 jours.

L'institution financière serait en discussion avec des promoteurs privés pour leur céder toutes les installations. Le terrain demeurerait toutefois la propriété de la municipalité de Saint-Prime.

Le maire de Saint-Prime et président de l'Échappée bleue, Bernard Généreux, précise que la municipalité est liée à la coopérative par un bail emphytéotique.

M. Généreux n'a pas voulu préciser si la municipalité réinvestira dans la relance des installations.

Depuis sa création en 2006, au moins 500 000 $ de fonds publics et privés ont été injectés dans l'Échappée bleue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !