•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mise en garde au tsunami levée au Japon

Chargement de l’image

Une pelle mécanique ramasse les dégâts provoqués par le séisme et le tsunami dans le village de Noda.

Photo : AFP / Toshifumi Kitamura

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un séisme de magnitude 6,5 s'est produit lundi au large du nord-est du Japon, ce qui a forcé les autorités à émettre brièvement une mise en garde au tsunami, a annoncé l'Agence météorologique japonaise.

L'agence avait indiqué qu'un tsunami d'une hauteur pouvant atteindre 50 centimètres était susceptible de toucher le littoral de la préfecture de Miyagi, la plus éprouvée par la catastrophe du 11 mars. L'alerte a été levée une heure et demie après avoir été émise.

Une mise en garde signifie qu'une vague de hauteur limitée pourrait toucher la côte. Elle correspond à un degré de dangerosité moindre qu'une alerte, qui signifie qu'un tsunami d'au moins 2 mètres de haut est à redouter.

L'Institut de géophysique américain (USGS) a de son côté révisé à la baisse la magnitude du séisme à 6,1. Il a précisé que la secousse, intervenue à la profondeur de 17 km, s'était produite à 07 h 24 heure locale, dans l'océan Pacifique à une centaine de kilomètres de la ville de Sendai, dévastée par le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars.

Aucune victime ni dégât n'ont été rapportés par les médias japonais.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !