•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Karkwa remporte le Juno de l'album francophone de l'année

Le groupe Karkwa a remporté un Juno pour le meilleur album francophone de l’année, samedi soir, à Toronto.

Le groupe Karkwa a remporté un Juno pour le meilleur album francophone de l’année, samedi soir, à Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Darren Calabrese

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le groupe québécois Karkwa a remporté samedi le prix de l'album francophone de l'année pour son disque « Les chemins de verre » lors du gala hors ondes des Juno.

Il s'agit d'un premier Juno pour la formation, qui avait gagné l'an dernier le prestigieux prix Polaris du meilleur album de rock indépendant canadien.

« On exporte notre musique en ce moment, on est en train d'explorer de nouveaux territoires », a déclaré Louis-Jean Cormier, chanteur de Karkwa, dans les coulisses. « En fait, on est juste en train d'assimiler le fait que c'est possible de chanter en français partout sur la terre en ce moment. »

Également en nomination pour l'album alternatif de l'année, Karkwa a cependant dû s'incliner devant Arcade Fire, qui est reparti avec le Juno. Ce prix s'ajoute au Grammy et au Brit Award récoltés par le groupe montréalais pour son plus récent opus, « Suburbs ». « Merci beaucoup. Je suis fier de faire semblant d'être Canadien depuis 10 ans », a affirmé le Texan Win Butler après avoir souligné que c'était un honneur d'être sélectionné dans une si prestigieuse catégorie et contre un groupe comme Broken Social Scene.

Le vénérable Neil Young a aussi été récompensé pour son disque « Le Noise », qui lui a valu le Juno de l'album alternatif adulte de l'année, le sixième de sa carrière.

Neil Young a remporté un Juno pour l'album alternatif adulte de l'année.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Neil Young a remporté un Juno pour l'album alternatif adulte de l'année.

Photo : Darren Calabre

L'auteur-compositeur-interprète de 65 ans a reçu une chaleureuse ovation de la part de la foule assemblée au Allstream Centre de Toronto où se déroulait l'événement. « Je ne suis vraiment pas le genre de gars à courir les prix », a indiqué Neil Young après avoir accepté son trophée. « Mais c'est toujours agréable d'en recevoir un. C'est un grand honneur. Et plus je vieillis, plus je l'apprécie. »

Cette victoire a pavé la voie à celle de Daniel Lanois, qui a remporté le prix Jack Richardson du producteur de l'année pour son travail sur « Le Noise ». Un Juno qui s'ajoute aux sept autres que possède déjà le musicien et producteur né au Québec.

Pour sa part, le musicien québécois d'origine sénégalaise Élage Diouf a mis la main sur la statuette de l'album de l'année dans la catégorie musique du monde pour « Askil ». « Oui, je suis content, car c'est la première fois que je fais quelque chose tout seul et c'est aussi la première fois que je gagne un prix tout seul », a révélé le chanteur en coulisses. « De voir du monde qui reconnaît le travail que je fais, et pour mon public et pour ma carrière, je suis content. »

Parmi les autres lauréats de la soirée figurent l'auteur-compositeur-interprète Matthew Good, qui a gagné le Juno de l'album rock de l'année pour « Vancouver », le rappeur Shad, qui a raflé la statuette de la chanson rap de l'année pour « TSOL », et le compositeur Caribou, qui a remporté le premier Juno à être remis pour l'album électronique de l'année avec « Swim ».

Trente-deux des 40 Juno ont été décernés durant le gala hors ondes de samedi. Les huit autres prix seront donnés à l'occasion de la 40e cérémonie des Juno diffusée dimanche soir en direct du Air Canada Centre avec le rappeur torontois Drake comme animateur.

La Presse Canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Divertissement