•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démission du PM du Portugal après le rejet de son plan d'austérité

Le premier ministre du Portugal, Jose Socrates, quitte le Parlement après le rejet de son quatrième plan d'austérité

Le premier ministre du Portugal, Jose Socrates, quitte le Parlement après le rejet de son quatrième plan d'austérité

Photo : AFP / Francisco Leong

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre portugais, José Socrates, a présenté mercredi soir sa démission moins de deux heures après le rejet par le Parlement de son nouveau plan d'austérité.

Les cinq partis d'opposition ont voté contre le quatrième programme d'austérité du gouvernement socialiste minoritaire qui devait « garantir » la réduction du déficit public.

Ce vote, qui pourrait forcer Lisbonne à se tourner vers l'aide internationale, est survenu à la veille d'un sommet européen crucial pour la stabilisation économique de la zone euro.

Mercredi, l'euro a reculé. En soirée, il valait 1,412 dollar américain après avoir atteint la veille son niveau le plus élevé depuis novembre dernier.

L'objectif du plan d'austérité rejeté était de ramener le déficit public à 2 % du PIB portugais en 2013. Le ministre des Finances, Fernando Teixeira dos Santos, a indiqué que le manque à gagner devait être « inférieur à 7 % du PIB » pour 2010.

Le Portugal affiche un taux de chômage de 11,2 %. Lisbonne est souvent considéré comme un candidat éventuel à un plan de sauvetage financier, comme ce fut le cas en Grèce et en Irlande. Ces deux pays ont dû accepter des prêts de l'Union européenne et du Fonds monétaire international pour éviter la faillite.

Avec les informations de Agence France-Presse, Associated Press, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !