•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bolduc promet une informatisation complète du réseau de la santé d'ici cinq ans

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, le docteur Yves Bolduc

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, le docteur Yves Bolduc

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre de la Santé, Yves Bolduc, a promis l'informatisation complète des dossiers médicaux et cliniques dans le réseau de la santé d'ici cinq ans, lors d'une conférence de presse à Montréal.

Le projet du Dossier de santé du Québec (DSQ), lancé en 2006, doit permettre un meilleur échange d'informations entre les cliniques, les hôpitaux et les laboratoires de toutes les régions de la province.

Les médecins pourront ainsi avoir accès aux dossiers médicaux et cliniques des patients, partout dans la province. Résultats d'analyses de laboratoire, clichés radiologiques et ordonnances, notamment, seront facilement accessibles.

Québec avait pour objectif, à l'origine, une informatisation complète en 2010.

Interrogé sur ce retard, Yves Bolduc a reconnu que des délais peuvent survenir : « La perspective réaliste pour atteindre les objectifs est de cinq ans. On ne passe pas de 0 à 100 %. Cela se fait progressivement ».

Le ministre a cependant affirmé que les avancées sont notables : « Le développement de la plupart des composantes du Dossier de santé du Québec est maintenant parvenu à maturité. Plusieurs de ces composantes sont déjà fonctionnelles, et d'autres se déploieront progressivement en 2011 et 2012 ».

Une lente informatisation

En réponse à cette annonce, le président du Conseil pour la protection des malades, Me Paul Brunet, a estimé que le ministre Bolduc est le plus déterminé à faire avancer le dossier depuis le début du projet.

M. Brunet regrette cependant que la mise eoeuvre du projet se révèle difficile en raison d'enjeux corporatistes et financiers : « Ce sont des forces qui s'affrontent pour savoir quel système informatique on va prendre ou pas ».

Il espère que l'informatisation complète sera réalisée d'ici cinq ans, mais il ne peut pas « prédire avec assurance une telle chose ».

Les coûts estimés du projet pourraient passer de 562 millions de dollars à plus de 800 millions, selon un document du ministère de la Santé obtenu par Radio-Canada en 2009. Le gouvernement a déjà englouti 320 millions de dollars dans l'ensemble du DSQ.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !