•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'opposition au parc éolien de l'Érable ne s'essouffle pas

Éolienne
Éolienne

Près de 200 opposants au projet d'éoliennes dans la MRC de l'Érable ont manifesté leur mécontentement samedi après-midi, à Plessisville.

Malgré le décret du gouvernement qui autorise l'implantation d'une cinquantaine d'éoliennes, le mouvement de protestation demeure rigoureux.

Les manifestants sont venus d'un peu partout dans la province afin de réitérer leur opposition. « Les éoliennes en milieu habité, ça ne passe pas. On le voit bien ici. C'est vrai ici, c'est vrai au Massif du Sud et c'est vrai en Montérégie », a déclaré le président intérimaire du Regroupement pour le développement durable des Appalaches (RDDA), Michel Vachon.

Projet du parc éolien de l'Érable

De leur côté, plusieurs citoyens affirment que le projet a été implanté sans qu'ils en aient été avisés ou informés.

« Chez nous, on parle de 23 éoliennes, du poste de transformation d'Hydro-Québec et d'une ligne d'Hydro-Québec. Je peux vous affirmer que personne n'est venu me voir chez moi pour m'informer que je devrais vivre mes derniers jours là-dedans. Ça, je n'accepte pas ça », a déploré un résident de Sainte-Sophie-d'Halifax, Yvon Bourque.

Ils déchirent le Québec, ils déchirent les citoyens en répartissant des projets partout. En plus, quand on fait l'analyse des projets, on voit que ce ne sera pas rentable.

Laurent Lamarre, coordonnateur de Terre citoyenne

À l'heure actuelle, le RDDA se penche sur la possibilité d'utiliser d'autres recours juridiques pour débouter le projet de 50 éoliennes. « Personnellement, je suis prêt à sortir un 25 000 $ s'il le faut pour continuer le combat juridique. Et je suis certain que beaucoup d'autres pourraient dire la même chose. On est insultés », affirme un autre résident de Sainte-Sophie-d'Halifax, Raymond Chagnon.

Le projet de la société espagnole Enerfin est de construire un parc de 50 éoliennes à Saint-Ferdinand, à Saint-Pierre-Baptiste et à Sainte-Sophie-d'Halifax. En juillet 2010, la Commission de protection du territoire agricole donnait son accord au dézonage.

Le mois suivant, 79 % des résidents ont déclaré que le projet a divisé la communauté.

En décembre dernier, le promoteur a annoncé qu'il doublerait le montant des redevances accordées aux municipalités. Enerfin a également promis une aide de 30 000 $ à des organismes communautaires du secteur. La compagnie s'est aussi engagée à verser une compensation financière aux citoyens qui habitent à proximité des éoliennes, mais qui n'en ont pas sur leur terrain.

Malgré tout, le mouvement de contestation ne s'essouffle toujours pas.

Estrie

Énergies renouvelables