•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un candidat conservateur accuse un sénateur de l'avoir écarté de la course

Istockphoto
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Au Manitoba, tandis que le travail de sélection des candidats conservateurs se déroule en vue des prochaines élections provinciales, le candidat David Sutherland accuse un sénateur de l'avoir écarté de la course.

Dans la circonscription de Chemin-Dawson, David Sutherland souhaitait porter les couleurs du Parti conservateur aux élections provinciales.

Il affirme qu'on lui a fait croire qu'il pourrait être candidat même s'il ne pouvait pas participer à la rencontre de sélection. Puis, on lui aurait dit que ce n'était plus le cas.

C'est le sénateur fédéral Don Plett qui est responsable du processus de sélection au Manitoba. David Sutherland estime que ce dernier a une forte tendance à favoriser les nominations choisies dans les hautes instances.

M. Sutherland ajoute que le Parti conservateur ne laisse pas ses membres s'exprimer et qu'il ne fait que nommer des gens pour servir ses intérêts.

Inky Mark appuie les propos de Sutherland

David Sutherland n'est pas le seul à critiquer la façon dont les candidats sont choisis. L'ex-député fédéral conservateur dans la circonscription de Dauphin-Swan River-Marquette, Inky Mark, a lui aussi eu affaire avec le sénateur Don Plett. Il déclare ne pas avoir aimé la façon dont son successeur a été choisi.

Il indique que les membres de l'association de comté n'ont jamais pu voter et que Robert Sopuck a tout simplement été nommé.

Le sénateur se défend

De son côté, le sénateur réplique à ces deux accusations. Il affirme ne jamais avoir dit à David Sutherland qu'il pouvait se présenter sans participer à la rencontre de sélection.

Pour ce qui est d'Inky Mark, Don Plett soutient qu'il n'y avait qu'un candidat à sa succession. C'est pour cette raison que Robert Sopuck a été élu par acclamation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !