•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premier contrôle positif à l'hormone de croissance

Patrik Sinkewitz

Patrik Sinkewitz

Photo : AFP / Thomas Lohnes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un premier cycliste est sanctionné en raison d'un contrôle positif à l'hormone de croissance. Il s'agit de l'Allemand Patrik Sinkewitz, suspendu provisoirement dans l'attente de son audition par la Fédération cycliste allemande.

Le test a été effectué le 27 février dernier, à l'occasion du Grand Prix de Lugano, en Suisse, a indiqué l'Union cycliste internationale (UCI).

« Il s'agit de la première suspension prononcée sur la base du test de détection de l'hormone de croissance dans le cyclisme et de l'un des premiers cas tous sports confondus », a souligné l'organisation.

Sinkewitz avait échoué à un test antidopage à la testostérone en juillet 2007, après son abandon. Il avait été congédié par sa formation d'alors T-Mobile pour avoir refusé l'analyse de l'échantillon B.

Quelques mois plus tard, il a admis avoir utilisé un onguent contenant de la testostérone, ainsi qu'avoir fait l'usage d'EPO et de transfusions sanguines. Pour avoir admis sa faute, il a été suspendu un an.

Le coureur de 30 ans porte maintenant le maillot de l'équipe italienne Farnese, inscrite en deuxième division (Procontinentale).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !