•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Peu de nouveau pour Québec, après l'amphithéâtre

bachand-budget-edito

bachand-budget-edito

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après les montants annoncés récemment pour l'amphithéâtre, le gouvernement provincial prévoit peu de nouvelles sommes pour Québec dans son budget présenté jeudi.

Le budget du ministre Raymond Bachand comprend des ententes déjà dévoilées pour la région de Québec notamment en transports, en travaux routiers, en infrastructures municipales et en culture.

Le budget prévoit par ailleurs 21 millions de dollars pour des travaux de mise aux normes du centre de détention de Québec.

Aucune somme n'est prévue pour l'aéroport international Jean-Lesage, qui souhaite un investissement de Québec pour poursuivre ses travaux d'agrandissement et de modernisation.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, n'est pas déçu. Il rappelle que la municipalité a reçu un investissement récent de 200 millions de dollars du gouvernement du Québec dans le projet d'amphithéâtre. « Cette année, ce n'est peut-être pas une année pour avoir de grosses demandes. On a été très bien servis. Les attentes quant à la Ville de Québec, honnêtement, on pourrait passer notre tour cette année et ce ne serait pas grave », a déclaré le maire un peu plus tôt.

L'absence de nouvelles mesures pour la région inquiète toutefois le député de Chauveau et chef de l'Action démocratique du Québec, Gérard Deltell. Il craint que le projet d'amphithéâtre ne porte ombrage aux autres projets économiques de la région. « Si le gouvernement a pensé faire plaisir à tout le monde avec 200 millions de dollars, c'est dommage parce qu'en bout de ligne, c'est la région de Québec au complet qui va perdre », dit-il.

Gérard Deltell aurait notamment souhaité des sommes pour l'aéroport Jean-Lesage, qui, souligne-t-il, est un outil de développement économique majeur pour la région.

Gaz de schiste

Québec modernise par ailleurs son régime de redevances pour le gaz de schiste. La mesure pourrait profiter aux municipalités telles Leclercville et Saint-Edouard-de-Lotbinière.

Le budget prévoit une enveloppe de 2,5 millions de dollars pour les municipalités pour les coûts additionnels que l'exploration et l'exploitation gazière pourraient engendrer sur leur territoire. Québec demandera par ailleurs aux compagnies de verser aux municipalités une compensation de 100 000 $ sur 10 ans par puits mis en production. « Par rapport au régime de redevances actuel, les municipalités font un gain dans le régime gazier. Dans le régime actuel, il n'y avait aucune trace, aucune forme de compensation pour les municipalités », mentionne la ministre des Ressources naturelles et de la Faune, Nathalie Normandeau.

Le gouvernement investira aussi 6 millions de dollars en trois ans pour l'inspection des puits.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !