•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gaspésie : Maigre récolte budgétaire

Le ministre des Finances du Québec Raymond Bachand

Le ministre des Finances du Québec Raymond Bachand

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le budget Bachand propose peu de neuf aux Gaspésiens qui, comme les autres Québécois, devront se serrer la ceinture.

À la recherche de l'équilibre budgétaire, le ministre des Finances, Raymond Bachand, a privilégié la mise en valeur des ressources, humaines et matérielles. Les régions éloignées comme la Gaspésie-Les Îles n'ont pas eu droit cette année à des mesures particulières pour les aider à soutenir leur économie.

« Ce n'est pas un budget géographique », admet Nathalie Normandeau, ministre des Ressources naturelles et responsables des régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Les Îles. La ministre confirme toutefois que la Gaspésie conservera cette année son budget spécial de 6 millions de dollars pour diversifier son économie.

La région pourra aussi profiter du nouveau Fonds d'investissement de 5 millions destiné à la croissance des entreprises touristiques. Cet argent servira à financer des projets qui permettront d'allonger la saison touristique et viendront améliorer l'offre d'activités autour de trois grands parcs importants du Québec, dont celui de la Gaspésie.

Québec n'a rien prévu pour les entreprises de transformation du bois. Pour la prochaine année, l'aide à la foresterie passera par la sylviculture et la production de plan. Le gouvernement investira 45 millions additionnels d'ici l'entrée en vigueur du nouveau régime forestier en 2013.

Le gouvernement met aussi en place un groupe de travail pour développer des stratégies sur l'utilisation du bois dans la construction résidentielle. Le comité sera présidé par M. Léopold Beaulieu, président du Fondaction de la CSN.

Internet à haute vitesse partout et pour tous

Québec veut passer à l'ère numérique, ce qui sera sans aucun doute profitable pour une région comme la Gaspésie. D'ici 2020, tout le Québec devrait avoir accès à Internet à haute vitesse. Le plan coûtera 900 millions de dollars, dont 80 % sera consacré aux régions éloignées.

Il s'agit de la bonne nouvelle de ce budget, selon le président de la Fédération québécoise des municipalités, Bernard Généreux, qui se dit toutefois déçu du fait que cette mesure s'étendra jusqu'en 2020.

M. Généreux note par ailleurs que le budget offre peu aux petites municipalités pour les aider à assurer le développement de leur territoire.

« Il s'agit d'une vision à trop court terme. L'objectif de l'équilibre budgétaire prive les régions d'une vision d'avenir. »

— Une citation de  Bernard Généreux, président de la Fédération québécoise des municipalités

Pour sa part, la ministre responsable des régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Les Îles, Nathalie Normandeau, mise beaucoup sur la loi sur l'occupation du territoire, qui devrait être annoncée sous peu, pour permettre aux régions d'assurer leur développement.

En attendant, elle estime que les régions comme le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie bénéficieront des retombées économiques du Plan Nord.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec