•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La hausse possible de la taxe sur l'essence inquiète camionneurs et automobilistes

Station-service

Photo : La Presse canadienne / Victor R. Caivano

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À quelques heures du budget du ministre Bachand, les associations de camionneurs et d'automobilistes préviennent le gouvernement des effets négatifs pour les consommateurs d'une éventuelle hausse importante de la taxe sur l'essence.

Si le Club automobile du Québec se dit favorable au transport en commun, il s'oppose toutefois à l'idée de faire payer davantage les automobilistes plutôt que l'ensemble de la population. « Présentement, les automobilistes font largement leur part. Nous avons déjà, à Montréal, le litre d'essence avec le taux de taxation le plus élevé au Canada. Il ne faut pas oublier que les poches des automobilistes ne sont pas sans fond. Des augmentations sont déjà à prévoir sur le litre d'essence, ça a été prévu dans le budget de l'an dernier », a affirmé Cédric Essiminy, du CAA-Québec.

Le président de l'Association du camionnage du Québec, Marc Cadieux, tient pour sa part à rappeler que « c'est toujours le consommateur » qui paiera une éventuelle hausse de taxes dans son industrie.

La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), qui regroupe les 82 villes de la région, avait réclamé à Québec, en février dernier, le pouvoir d'augmenter de 5 cents le litre d'essence pendant 10 ans pour financer le transport en commun.

Le président de la CMM et maire de Montréal, Gérald Tremblay, avait proposé cette solution pour financer des projets, comme le prolongement du métro, des voies réservées aux autobus ou un train léger entre la Rive-Sud et le centre-ville, qui représentent des milliards de dollars. « Je m'attends à un effort du gouvernement du Québec [... qu'il nous donne] le droit de percevoir une taxe d'accise additionnelle dédiée au transport en commun », a déclaré le maire Tremblay.

Après une augmentation des tarifs l'an dernier, le ministre des Finances du Québec affirme que ce budget sera moins dur pour les contribuables.

Raymond Bachand doit présenter jeudi, en fin d'après-midi, son deuxième budget. Une augmentation de la taxe sur l'essence est déjà prévue, à raison de 1 ¢ le litre. La dernière augmentation, de 1,5 ¢ le litre, remontre au 1er mai dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !